L'Hôtel Nougier, 60 ans et trois générations de chefs

Saint-Étienne-de-Fursac (23) Le chef Stéphane Nougier investit et développe son offre pour pérenniser son établissement, installé au centre d'une petite localité de 1 500 âmes.

Publié le 04 janvier 2017 à 13:05
Le 8 novembre dernier, la Fédération internationale des Logis a attribué à l'Hôtel Nougier, à Saint-Étienne-de-Fursac (Creuse) le titre de Table distinguée, récompensant l'excellence culinaire de son chef Stéphane Nougier. Une distinction arrivée au moment où l'établissement a soufflé ses 60 bougies. En effet, Albert et Lucie Nougier, les grands-parents de Stéphane, ont inauguré le restaurant le 14 juillet 1956. Jean-Pierre et Michèle Nougier, les parents, ont ensuite repris le flambeau avant que leur fils prenne la relève.

Six décennies plus tard, l'Hôtel Nougier demeure une valeur sûre de la gastronomie creusoise, auréolée d'un Bib Gourmand Michelin depuis neuf ans. Une reconnaissance pour cet hôtel-restaurant situé au centre d'une petite localité de 1 500 âmes, en pleine campagne. Mais pas question pour Stéphane Nougier de céder à quelconque complexe d'infériorité. "C'est vrai que la Creuse n'est pas un département qui bénéficie d'un dynamisme économique et d'un fort potentiel touristique. Mais inutile de noircir le tableau pour autant, car nous avons des atouts comme notre indéniable qualité de vie", insiste-t-il. Le chef reste toutefois lucide face aux difficultés de la ruralité. "Notre isolement peut être un handicap en matière de recrutement et d'approvisionnement, mais la concurrence est moins farouche que dans une grande métropole."


Investir et moderniser

La réussite de la maison Nougier repose sur la volonté de ne rien céder en matière d'exigence et de considérer que, même en milieu rural, la qualité est encore le meilleur atout pour se démarquer. Stéphane Nougier propose une version contemporaine de la cuisine traditionnelle où tous les plats sont faits maison à base de produits frais et de saison, et en privilégiant les producteurs locaux. "Il faut trouver le juste équilibre dans nos cartes en proposant des formules déjeuner à moins de 16 € mais aussi une large gamme de menus, de 27 à 58 €. Une complémentarité capable de séduire des connaisseurs tout en fidélisant une clientèle locale."

Exigeant, Stéphane Nougier l'est aussi pour le cadre et il investit régulièrement : restauration de la façade, rénovation des salles de restaurant, modernisation de la cuisine, remise aux normes des dix chambres de l'hôtel… Depuis dix ans, il n'a pas lésiné sur les rénovations, pour moderniser son établissement et maintenir un bon niveau de confort pour les clients.

Photo

Publié par Fabrice VARIERAS



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de partie H/F

40 - VIEUX BOUCAU LES BAINS

Un cadre unique sur la dune de Vieux Boucau, restauration de type brasserie (100% 'fait maison') avec cuisine ouverte, en front de mer, où règnent respect du produit, de l'humain et bonne humeur! CHEFS DE PARTIE H/F longue saison (Mai -Septembre) Egalement, plusieurs postes disponibles pour juil

Posté le 16 avril 2024

Chef de rang H/F

92 - NEUILLY SUR SEINE

Café de la Jatte (Neuilly-sur-Seine) recherche COMMIS(e) de BAR, CHEF de RANG h/f. En continu. Planning à définir. 01.47.45.04.20. p.abate@cafejatte.com No.159S4731

Modifié le 16 avril 2024

Chef de partie H/F

92 - BOULOGNE BILLANCOURT

Restaurant à Boulogne-Billancourt, Cuisine de Bistrot revisitée recherche Chef de partie. Poste à pourvoir mi-mai. 2200€ net/mois - Coupures semaine - Repos WE. Vous avez de l'expérience dans des établissements de qualité. Vous habitez à proximité. Envoyez votre CV à : monbistrot92@orange.fr

Posté le 16 avril 2024