"L'Etat a décidé de nous sacrifier" affirme l'Umih 47 et remet sur la table une baisse de la TVA

Lot-et-Garonne

Publié le 30 novembre 2020 à 13:59

Le Président de l’Umih 47, Jean-François Blanchet, et son Conseil d’Administration, ont organisé la semaine dernière une marche qui s’est terminée par le dépôt d’une gerbe au monument aux morts sous les fenêtres de la Préfecture. Pour l’organisation professionnelle départementale : « l’Etat a décidé de nous sacrifier. Nous ne comprenons pas pourquoi on reste stigmatisé et fermé. D’ici le 20 Janvier 2021 nos bars et nos restaurants auront fermés 6 mois et demi, idem pour les traiteurs, les discothèques (10 mois) c’est une catastrophe ! L’Etat est aussi rapide pour nous fermer qu’il tarde à nous indemniser. C’est faux de croire que tout est pris en charge. Il faut que le grand public le sache. Rien n’est réglé sur les loyers, les assurances, les factures d’énergie…. Nos frais fixes demeurent et le chômage partiel n’est pris en charge qu’à 84 %. Le zéro recette, zéro dépense promis par Emmanuel Macron lors de la première phase du confinement est une supercherie. Aussi nous attendons aujourd’hui de la part de l’Etat des mesures simples concrètes qui soient réellement à la hauteur du préjudice que nos entreprises subissent. Si les mesures que nous préconisons ne sont pas prises en compte nous pouvons malheureusement déjà annoncer la disparition d’au moins 30% de nos entreprises en Lot-et-Garonne dans les mois qui viennent avec une perte de 400 emplois. » La filière tourisme et CHR représentent dans le département 190 millions d’Euros de chiffre d’affaires, 651 Entreprises et 2 225 emplois.

L’Umih 47 réclame :

Au niveau national…

  • Que l’aide promise de 20 % du Chiffre d’Affaires soit appliquée sans plafond et sur la totalité de la fermeture de nos établissements (6mois et demi) et non seulement sur les mois de décembre et janvier comme cela semble être prévu.
  • Un chômage partiel à 100 % qui intègre les congés payés ainsi qu’une exonération des charges patronales sur l’ensemble de l’année,
  • Une réduction de la tva sur au moins deux ans avec un passage de 10 % à 5.5 %.

 Au niveau local…

  • Une plus grande solidarité des élus locaux en actant le dégrèvement des 2/3 des cotisations foncières, supportés par nos établissements comme le prévoit le plan de relance tourisme. A ce jour, seulement 3 EPCI ont délibéré en ce sens, Val de Garonne Agglomération, Communes du pays de Lauzun et Communauté d’agglomération du grand Villeneuvois.

Covid19 Covid19 Manifestation UMIH #jeanfrançoisblanchet#


Publié par Sylvie SOUBES



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Serveur H/F

Suisse

A la recherche d'une saison ou plus dans les montagnes ? Intéressée par le 'fait maison' et par un travail en service polyvalent ? La Gougra est faite pour toi ! La Gougra en bref: Restaurant familiale, niché au coeur du Val d'Anniviers (Valais) Proposant une cuisine 100% fait maison avec des

Posté le 15 avril 2024

Assistant chef de réception H/F

13 - ARLES

Le Mas de Peint, hôtel restaurant 5* en Camargue, établissement familial et authentique nous recherchons un collaborateur assistant chef de réception ou réceptionniste (h/f) afin de compléter notre équipe réception, poste logé, 2jours de repos consécutif, anglais parlé et écrit, nous étudions toutes

Posté le 14 avril 2024

Chef de rang H/F

75 - PARIS 20

Le Café La Chope, situé 69 Place de la Réunion, 75020 Paris, recrute en CDI et CDD pour Chef de Rang et barman h/f Entre 120 et 260 places assises selon la saison, flux dense, bar d'envoi en été. Équipe jeune (moyenne d'âge 30 ans), clientèle de quartier et touristes (père Lachaise à proximité),

Posté le 14 avril 2024