Grégory Garimbay, nouvel étoilé Michelin 2022

Paris Moins d'un an après avoir pris ses marques au sein de la plus vieille maison de Paris (1407), Grégory Garimbay a déjà relevé le pari étoilé. S'il rêve plus grand, le chef nancéen de 35 ans apprécie le chemin parcouru.

Publié le 02 mai 2022 à 16:58

Succéder à un grand chef n’est pas chose aisée mais lorsqu’on possède une solide expérience “de plus de vingt ans” et une grande force de travail, les choses deviennent plus simples. Durant l’été 2021, Grégory Garimbay a repris les manettes de l’Auberge Nicolas Flamel (Paris, IIIe) tenue jusque-là par Alan Geeam. Ce lieu historique de 32 couverts au charme intemporel, avec son escalier, ses pierres et ses poutres centenaires, a gagné en modernité avec la cuisine ouverte permettant aux clients d’observer la brigade en action. “Nous avons réalisé des travaux dans le respect des lieux et des matériaux. C’était un vrai challenge.”

 

L’éloge du travail

Dans les assiettes, le chef - qui a sillonné les grandes tables parisiennes, du Plaza Athénée au restaurant Thoumieux  - a également réussi à associer tradition et modernité. À l’heure du déjeuner (45 €) ou du dîner (4 temps, 90 € ; 5 temps, 110 €), les meilleurs produits du terroir s’invitent à la table. “Toute l’année, je travaille le homard bleu de Bretagne et la poularde culoiselle, deux mets que j’affectionne. Bien évidemment, chaque recette s’adapte aux saisons.”

Côté sucré, le chef a fait l’unanimité avec un dessert saisonnier alliant le chocolat et le champignon (trompettes de la mort, girolles…). Derrière cette créativité se cache un esprit d’équipe solide. “Cette unité est essentielle dans notre réussite”, confirme celui qui cherche désormais à renforcer l’équipe pour affiner chaque trait de l’assiette aussi vite que possible”.

Pour Grégory Garimbay, père de deux enfants, cette première étoile décrochée à Cognac a été “une grande joie et un vrai soulagement car c’était notre objectif”. Elle sert désormais de point de départ vers un autre cap, celui de la deuxième étoile. “Nous pouvons l’atteindre car ce lieu possède une identité forte. Mais nous n’allons pas oublier de prendre du plaisir !” Selon une légende tenace, le premier propriétaire des lieux, Nicolas Flamel, était un alchimiste. Six cents quinze ans après, son actuel occupant exerce le même métier grâce à sa science du goût. La transmission n’a décidément pas de limites !

#paris# #aubergenicolasflamel# #grégorygarimbay#


Photo

Publié par Stéphane POCIDALO



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de partie H/F

75 - PARIS 09

Le Patio Opéra, restaurant semi-gastro festif et de qualité, membre du Collège Culinaire de France, recherche : - Chef de partie cuisine Références vérifiables indispensables. Salaire motivant Écrire au Chef : andrea@lepatio-opera.com NE PAS TELEPHONER

Posté le 23 février 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

92 - NANTERRE

LES EMPOTES - Traiteur gastronomique en Île de France Poste - SECOND DE CUISINE (H/F) - équipe jeune 7-8 personnes. Restauration innovante et gastronomique - dans l'air du temps! Sans coupure (8h-16h) / 39h semaine - Lundi au vendredi Salaire 2600-2800€ brut selon profil. Candidatez à paul@les

Posté le 23 février 2024

Cuisinier H/F

58 - MOUX EN MORVAN

Restaurant Beau-Site en plein cœur du Morvan, recrute CUISINIER H/F. Possibilité de logement. Salaire motivant selon profil. Contrat CDD 39h, 2 jrs de congés/sem. Fermé mardi. Horaire à définir lors de l'entretien. Cuisine traditionnelle faite maison. Ambiance familiale. 03.86.76.11.75. beausite.mo

Modifié le 23 février 2024