Café Joyeux s'installe à Lyon

Lyon (69) L'enseigne de café-restaurant qui forme et emploie des personnes atteintes de troubles mentaux et cognitifs a ouvert un coffee-shop au coeur de la Presqu'île.

Publié le 14 février 2022 à 12:56

Implanté à Paris et dans plusieurs villes de France, Café Joyeux poursuit son développement en terre lyonnaise. Avec toujours la même mission : offrir un travail à des personnes autistes, trisomiques ou atteintes de troubles cognitifs, souvent éloignées de l’emploi. Au Café Joyeux, ils sont ainsi huit jeunes équipiers en situation de handicap à travailler en salle, au comptoir ou en cuisine. En parallèle, ils vont poursuivre leur apprentissage du métier au sein du café lyonnais pendant deux ans dans le cadre du Centre de formation d’Apprentis Joyeux (CFAJ), avec à la clé un diplôme reconnu par l’État. “Tous ont été embauchés en CDI avec un contrat de travail de 23 heures, et des tâches adaptées à leurs compétences. Et cela fonctionne, car ils sont hyper motivés et heureux de travailler”, explique Antoinette Le Pomellec, responsable d’exploitation des Cafés Joyeux.

Des managers formés en interne

Pour les encadrer au quotidien, une équipe de managers a été formée, également en interne, afin de pouvoir répondre à tout type de problématique. Au sein de ce petit café de 25 places, les jeunes salariés doivent ainsi assurer des tâches classiques comme l’accueil du client, la préparation des encas salés et sucrés (faits maison) mais aussi des boissons chaudes, le service en salle… Plusieurs formules (menu, happy hour, brunch…) sont proposées à tout moment de la journée. “Le regard des clients est toujours bienveillant, même ceux qui ne connaissent pas notre démarche”, assure Antoinette Le Pomellec. Fort de son succès, l’enseigne prévoit trois autres ouvertures d’ici cet été, à Tours, Versailles et Lille.

 

#CaféJoyeux# Emploi et handicap


Publié par Stéphanie Pioud



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles