Accident du travail durant le délai de prévenance de la fin de la période d’essai

“J’ai mis fin à sa période d’essai d’un salarié à qui nous devons un délai de prévenance d’un mois. Durant ce délai, il a eu un accident de travail. Il est actuellement absent depuis plusieurs jours pour ce motif. Est-ce que son absence repousse la fin du délai de prévenance d’autant ?”

Publié le 21 novembre 2023 à 15:30

Ni les textes, ni la jurisprudence n’apportent de réponse à la question de savoir si un accident du travail repousse le délai de prévenance. Je vous conseille de mettre fin à sa période d’essai à l’issue de son délai de prévenance, même si celui-ci n’a pas été effectué.

La jurisprudence a déjà statué sur l’accident du travail pendant la période d’essai. La période d’essai étant destinée à tester les aptitudes du salarié à remplir ses fonctions, en cas d’absence au cours de cette période (maladie, accident du travail, congé ou autres), l’essai est prolongé d’une durée équivalente (Cass. Soc., 22 mai 2002, no 00-40.368 ; Cass. Soc., 16 mars 2005, no 02-45.314).

En revanche, la jurisprudence ne prend pas position quant à un accident de travail pendant le délai de prévenance de fin de la période d’essai.

L’article L.1221-25 du code du travail précise que la période d’essai, renouvellement inclus, ne peut être prolongée du fait de la durée du délai de prévenance.

En cas de rupture de la période d’essai, le contrat de travail prend fin au terme du délai de prévenance, et au plus tard à l’expiration de la période d’essai initialement prévue entre les parties.

Après le terme de l’essai, si le contrat de travail se poursuit, il existe un nouveau contrat à durée indéterminée qui ne pourra être rompu par l’employeur que par le biais d’un licenciement.

Si vous mettez fin à la période d’essai alors que l’intégralité du délai de prévenance n’a pu être effectué par le salarié, vous risquez au pire de devoir payer la durée du délai qui n’a pas été exécuté. Mais si vous reportez le délai de prévenance au-delà de la durée maximum de la période d’essai, vous risquez une requalification de votre relation en CDI, ce qui nécessitera de votre part de licencier le salarié.


Photo

Publié par Pascale CARBILLET



Commentaires
Photo
La personne concerné chez Maxim's

mercredi 22 novembre 2023

Sauf si l'employé à subit des harcèlements par son chef et des insultes et des manques de respects chose que le plaignant ne vous a pas dis Mr Pascal Carbillet
Photo
Pascale CARBILLET

mercredi 22 novembre 2023

Je réponds aux questions qui sont posées. Je n'avais pas d'autres éléments.

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Plongeur - Aide cuisinier H/F

74 - MEGEVE

Bienvenue à Megève! CDD à pourvoir juin-juillet-août 2024, nourri et logé, 39h, 2 jours de repos consécutifs, à partir de 1700€ net avant impôts selon profil. Horaires continus service du soir uniquement. **être véhiculé est indispensable** Le bistrot FLOCONS VILLAGE, de Kristine et Emmanu

Posté le 24 mai 2024

Maître d'hôtel H/F

75 - Paris 16

Restaurant le Coq, place du Trocadéro, recherche MANAGERS H/F, salaire 3 000 à 3 500 € nets environ  + tips. Horaires continus, repos 2 jours consécutifs en semaine. La qualité de service et la relation client sont vos priorités. Vous avez une expérience récente dans des établissements réputés.

Posté le 24 mai 2024

Chef de réception H/F

75 - PARIS 03

Bienvenue au Solly Hôtel Paris 4*, niché en plein cœur du 3ème arrondissement de Paris. Afin de compléter notre équipe, nous recherchons, un(e) Premier(e) de Réception H/F. Vous souhaitez relever le challenge d'intégrer un nouvel hôtel à l'élégance parisienne ? Rattaché(e) à la Direction de

Posté le 24 mai 2024