×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Titres-restaurant : l'Umih et le groupe Up demandent le maintien du plafond à 38 € au-delà du 31 août

Vie professionnelle - mercredi 28 juillet 2021 14:15
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      


© GettyImages


Selon une enquête du Credoc, les salariés qui disposent de titres-restaurant vont 5 fois plus au restaurant que ceux qui n’en ont pas rappelle l’Umih qui tient à rappeler le rôle du titre restaurant dans la relance. « Utilisé par plus de 4 millions de salariés, le titre-restaurant représente 8 milliards d’euros injectés dans la consommation de proximité, soit 15 % du chiffre d’affaires (étude fidal KPMG 2017) de la restauration commerciale. Dans certaines zones d’activité cela peut même atteindre 40 à 50% du CA  » souligne Hubert Jan, président de la branche restauration de l’Umih. « Les mesures mises en place par les pouvoirs publics comme le doublement du plafond d’utilisation quotidien du titre (de 19€ à 38€) ont permis d’augmenter de 53 % le montant moyen des transactions dans la restauration. La possibilité d’utiliser ces titres le dimanche et les jours fériés a aussi largement contribué à faciliter le retour des salariés dans les restaurants. La prolongation de la validité des titres 2020 jusqu’à la fin du mois d’août devrait permettre de flécher 700 millions d’euros vers les restaurants en 2021 » constate l’organisation professionnelle qui demande aujourd’hui de pérenniser ce plafond d’utilisation à 38 € par jour, un appel lancé de concert avec le Groupe Up.

Lire dans notre blog SOS Experts Covid-19

#titresrestaurant #hubertjan #up #groupeUp