×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'interminable attente, édito du journal du 16 avril

Vie professionnelle - lundi 12 avril 2021 14:37
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés




Si l’étoile Michelin est une reconnaissance très attendue, cette année, elle a aussi le goût de l’incertitude et de l’impatience. La fermeture depuis plus de cinq mois empêche tous les chefs et restaurants d’exercer, et quand on vient de recevoir une distinction, il est difficile de ne pas pouvoir en profiter, la partager avec ses équipes et ses clients. Évidemment, ces derniers se rueront sur les réservations dès que cela sera possible. Mais cette aubaine commerciale suffira-t-elle à compenser les pertes ?

Une chose est sûre, l’impatience de tous, clients et professionnels, est palpable. La montée en puissance des restaurants clandestins en est bien la preuve, et ne concerne pas seulement les catégories privilégiées. Alors qu’ailleurs en Europe, en Grande-Bretagne ou au Portugal par exemple, les établissements commencent à rouvrir - avec consommation à l’extérieur uniquement -, en France, on n’en finit plus d’attendre.

#Edito 


Romy Carrere
Journal & Magazine
Services