×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les défaillances d'entreprise ont diminué de 40% en 2020

Vie professionnelle - lundi 8 mars 2021 16:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Alors que la crise sanitaire et économique a fait chuté le PIB en 2020, les défaillances d'entreprises d'entreprises sont en baisse.



© GettyImages


Alors que le PIB du pays a plongé de 9% en quelques mois, seulement 32 184 entreprises se sont mises sous protection du Tribunal du Commerce en 2020. Soit 20 000 procédures de moins qu’en 2019. Mais surtout, il faut remonter à 1987 pour retrouver un niveau aussi bas de défaillances. Pour Altarès, l’enjeu 2021 sera de réveiller progressivement l’économie de sorte à permettre aux entreprises viables de se développer et aux tribunaux de proposer aux entreprises fragilisées la meilleure sortie de rebond. Cette baisse des procédures est directement liée aux outils mis en place par l’Etat pour soutenir les entreprises durant la crise traversée. Les redressements judiciaires ont ainsi reculé de 50%, en revanche près de trois jugements sur quatre sont des liquidations directes. « En 2020 les assignations de créanciers qui sont traditionnellement à l’origine des 30% des liquidations ont disparu » grâce au ciel des assignations. Le nombre de procédure de sauvegarde recule de 14%. Ce sont les PME de plus de 50 salariés qui ont davantage sollicité la procédure de sauvegarde qui offre, rappelle Astarès, deux fois plus de chances à l’entreprise de rebondir.

#coronavirus #covid19 #altares #entreprises #tribunalducommerce 

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services