×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Plus de 5 000 professionnels du Grand Sud ont manifesté à Marseille

Vie professionnelle - lundi 30 novembre 2020 10:53
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


14 autobus ont été affrétés dans le grand sud pour rejoindre la manifestation qui a été organisée la semaine dernière par l’Umih 13 à Marseille pour réclamer la réouverture des cafés et des restaurants au même titre que les autres commerces. Il y a eu 5000 personnes selon la police, bien plus selon Bernard Marty, président de l’organisation professionnelle des Bouches-du-Rhône. « Nous voulons rouvrir, c’est le seul mot d’ordre des manifestations qui ont lieu actuellement. On nous met KO debout. Les chefs d’entreprise veulent travailler et non pas vivre sous perfusion comme c’est le cas. » Bernard Marty s’énerve. « On attrape le covid-19 au restaurant mais pas dans les cantines. Ne pas avoir donné la possibilité aux hôtels qui ont des restaurants de les ouvrir pour leur clientèle est tout aussi absurde. Les gens dorment dans la même chambre mais ils ne peuvent pas manger à la même table ». L’U2P et la CPME ont participé et tous les dirigeants patronaux ont été reçus par le préfet et les responsables des institutions consulaires et locales. « En laissant fermer nos établissements, on tue toutes les entreprises du tourisme et tous les producteurs, éleveurs dont l’activité dépend de la filière. Et on fait quoi de tous les apprentis ? Et puis qu’on arrête de nous dire que les aides sont accessibles. SI vous avez le moindre retard d’Urssaf, vous n’avez droit à rien ». D’autres départements vont organiser cette semaine d’autres manifestations un peu partout en France. Une grande manifestation nationale est envisagée à Paris le 15 décembre. Bernard Marty voudrait qu’elle ait lieu plus tôt.

#coronavirus #covid19 #bernardmarty #umih13 #manifestation #marseille


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Développer votre créativité culinaire par combinaison
par Gilles Charles
Services