Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Transports aériens : vers la mise en place d'un passeport sanitaire ?

Vie professionnelle - lundi 26 octobre 2020 15:59
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

L'AOK Pass permettrait de garantir que les voyageurs présents à bord ne sont pas positifs au Covid-19, grâce à un dépistage systématique avant l'embarquement.
© GettyImages
L'AOK Pass permettrait de garantir que les voyageurs présents à bord ne sont pas positifs au Covid-19, grâce à un dépistage systématique avant l'embarquement.

Pour relancer le transport aérien qui subit de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire, l’idée d’un passeport sanitaire est désormais envisagée en Suisse. Imaginé par une société basée à Singapour et promu par la Société générale de surveillance en Suisse, l’AOK Pass (pour ‘Anticorps OK’) permettrait de garantir que les voyageurs présents à bord ne sont pas positifs au Covid-19, grâce à un dépistage systématique avant l’embarquement.

“L’idée est de faire tester le passager dans une clinique dédiée avant qu’il n’entre dans l’aéroport, puis dans l’avion – et d’assurer que les autres passagers sont aussi négatifs au Covid – et qu’il puisse sortir librement à l’arrivée”, détaille Guy Escarfail, vice-président innovation et engagement à la SGS, dans les colonnes du journal Le Temps. Le résultat du test figurerait alors sur le passeport. 

Quelque 170 aéroports s'apprêteraient à reconnaître le document. Toutefois, un problème de taille reste à résoudre, puisque le passeport est, par définition, un document délivré par un État et contenant de nombreuses données personnelles, alors que l’AOK Pass serait fourni par une entreprise privée. Un aspect qui soulève quelques réticences concernant la gestion administrative et la conservation des données.

 

#coronavirus #avion #transportsaeriens #AOKPass



Journal & Magazine
Services