Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Fermetures et restrictions dans les zones d'alerte maximale : l'Umih, le GNI, le GNC et le SNRTC entre soulagement et colère

Vie professionnelle - lundi 5 octobre 2020 15:19
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :




Les restaurants situés en zone d’alerte maximale vont pouvoir rester ouverts. L’Umih, le GNI, le GNC et le SNRTC viennent de  « saluer » de concert cette décision gouvernementale qui prend en compte l’instauration d’un protocole sanitaire renforcé. « Les pouvoirs publics ont reconnu l’esprit de responsabilité des professionnels, qui avaient d’eux-mêmes fait des propositions au Ministère de la Santé afin d’éviter une fermeture qui aurait condamné un secteur déjà exsangue. » En revanche, l’abaissement prévu du nombre de convives maximum à une même table à 6 personnes (il est actuellement de 10) du nouveau protocole (dont les modalités n’ont pas encore été officiellement publiées) est jugé « excessif et incohérent, au regard des regroupements privés autorisés par ailleurs ». Les dirigeants des organisations dénoncent également en bloc « la fermeture de l’ensemble des bars » qui a « été imposée par les pouvoirs publics, en réduisant leur définition à une activité principale consistant en la vente de boissons alcoolisées. »La profession avait proposé que si un bar, quelle que soit sa forme, offrait un service à table, et par conséquent permettait de respecter le protocole sanitaire applicable aux restaurants, celui-ci devait pouvoir rester ouvert. Le principe « a été rejeté par le Haut Conseil à la Santé Publique, sans qu’à aucun moment la logique sanitaire de cette décision ne soit explicitée » déplorent les organisations professionnelles.

#coronavirus #covid19 #fermetures #bars  #restrictions #restaurants



Journal & Magazine
Services