Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Toujours fermées, les discothèques obtiennent des aides financières

Vie professionnelle - vendredi 24 juillet 2020 15:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Une satisfaction pour le député du Calvados, Christophe Blanchet, qui a mené le combat au sein de l'hémicycle.
Une satisfaction pour le député du Calvados, Christophe Blanchet, qui a mené le combat au sein de l'hémicycle.

150 députés, emmenés Christophe Blanchet, se sont mobilisés depuis plusieurs semaines pour trouver des réponses aux exploitants de discothèques, dont les établissements sont fermés depuis le 14 mars, et qui n’ont aucune visibilité sur leur avenir depuis lors. Pire, peu d’entre eux ont pu jusque là bénéficier des aides mises en œuvre par l’Etat durant le confinement. « Ce sont des milliers d’emplois indispensables à une pratique festive responsable qui risquent de disparaitre dès cet été, au carrefour des filières économiques, touristiques et culturelles » rappelle le député de la 4ème circonscription du Calvados qui plaide depuis le début de la crise et aux côtés des organisations professionnelles du secteur pour la création de mesures adaptées au secteur. Les représentants des discothèques ont été une nouvelle fois reçus ce matin à Bercy par Alain Griset, ministre en charge des petites et moyennes entreprises, réunion au cours de laquelle celui-ci a annoncé la mise en place d’un accompagnement financier qui devrait assurer la sauvegarde du secteur. Christophe Blanchet en est convaincu : « Le fonds de soutien qu’offre le Gouvernement sera une bouffée d’oxygène pour ce secteur. Jusqu’à 15.000 euros par mois [pourront être] octroyés aux discothèques sur justificatifs, marque d’un véritable soutien économique, qui devrait leur permettre de payer tout ou partie de leurs charges fixes mensuelles jusqu’à fin août, avec un point d’étape en septembre. De plus, une réunion avec le secteur bancaire, actuellement frileux pour les soutenir, pourrait avoir lieu rapidement. Enfin, le ministre a aussi estimé souhaitable que les organisations professionnelles puissent rencontrer le Conseil scientifique afin de faire valider le protocole sanitaire indispensable à leur réouverture. Cette réouverture dans les meilleurs délais reste la seule solution car « la nuit doit revoir le jour » au plus tôt. Nous ferons en sorte que le Gouvernement n’oublie pas les discothèques en obtenant la reprise de leur activité le plus rapidement possible. Enfin, nous resterons vigilants pour que ce fonds de solidarité soit adapté ou poursuivi en fonction de l’évolution de la situation sanitaire ».

#coronavirus #deconfinement #christopheblanchet #discotheques #discothecaires #alaingriset #fondsdesoutien



Journal & Magazine
Services