Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les terrasses chauffées interdites à Rennes dès le 1er janvier

Vie professionnelle - mardi 31 décembre 2019 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Rennes (35) Dès demain, l'arrêté municipal prendra effet : les chauffages seront formellement interdits en extérieur sur les 500 terrasses des bars et restaurants de la capitale bretonne.



Sur le Mail François Mitterrand, les nombreuses terrasses chauffées des bars et restaurants disparaîtront le 1er janvier.
© Stéphanie Decourt
Sur le Mail François Mitterrand, les nombreuses terrasses chauffées des bars et restaurants disparaîtront le 1er janvier.

"Dès le 1er janvier prochain, il n'y aura plus de chauffage en terrasse à Rennes et de nouvelles terrasses révéleront notre patrimoine. Une avancée due à la charte des terrasses travaillée avec les commerçants et adoptée par le conseil municipal." C’est dans ce tweet datant du 24 juin dernier que la maire de Rennes, Nathalie Appéré, a rendu officielle cette décision municipale. Votée par les élus locaux, cette charte décrète ainsi l’arrêt des chauffages extérieurs au 1er janvier 2020 et la fin progressive des barnums d’ici 2022. Une décision prise pour harmoniser le paysage urbain, mettre en valeur le patrimoine et répondre aux enjeux de transition énergétique.

Une décision controversée

Loin de faire l’unanimité auprès des restaurateurs rennais, qui redoutent une baisse de leur chiffre d’affaires, cette charte interdit formellement les terrasses chauffées des cafés et restaurants. Elle s’appliquera en deux temps. Au 1er janvier 2020, il n’y aura donc plus de chauffage ni de brumisation à l’extérieur, de terrasses fermées sur quatre faces (obligation toutefois de conserver une ouverture au minimum), ni de mobilier publicitaire. Puis, progressivement jusqu’au 1er janvier 2022, les barnums et chapiteaux devront être remplacés par du mobilier plus esthétique (parasols, stores, joues latérales ou pare-vent). Une réglementation plus spécifique encore s’appliquera à trois secteurs du centre historique : Sainte-Anne, Saint-Germain et Gare – Avenue janvier, qui devront respecter des critères encore plus stricts, notamment en termes d’alignement des terrasses et de couleur des mobiliers.

 

#Terrasses #Rennes


Stéphanie Decourt