×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Un restaurateur espagnol réclame 660 000 euros à Tripadvisor

Vie professionnelle - mercredi 5 juin 2019 16:04
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Valencia (ESPAGNE) Antonio Calero a porté plainte pour préjudice moral devant le tribunal de commerce de Barcelone, à cause de commentaires calomnieux sur ses deux restaurants de Valence.



Antonio Calero  a porté plainte contre le site pour la publication de commentaires qu'il juge 'calomnieux'.
© DR
Antonio Calero  a porté plainte contre le site pour la publication de commentaires qu'il juge 'calomnieux'.

Le propriétaire des restaurants Marina Beach Club et Panorama à Valence (Espagne), Antonio Calero, a eu un coup au cœur en allumant son ordinateur il y a quelques semaines. Sur les fiches de Tripadvisor, ses deux établissements très fréquentés de la marina avaient été rebaptisés “Toxico Beach” et “La maison de l'horreur” ! Avec au total 278 avis dissuasifs exprimés sur le même registre lexical (“une ruine”, “une arnaque”,...), et une note qui chutait du coup à 3,5/5. De la stupeur à la colère : le restaurateur a porté plainte contre le site pour la publication de ces commentaires jugés “calomnieux”, d'autant que la plateforme a refusé de retirer les appréciations en cause.

L'affaire s'est poursuivie au tribunal de commerce de Barcelone, où les avocats d’Antonio Calero ont demandé 660 000 € d'indemnisation pour “préjudice moral“ : “N'est-ce pas une atteinte à l'honneur d'un restaurant que de dire que sa cuisine est toxique ?” Le jugement ne sera rendu que dans quelques mois, mais l'ampleur des indemnités demandées a alerté les représentants du site, dont le vice-président Young Bradford est venu témoigner à la barre au nom de “la liberté d'expression”, estimant que, dans tous les cas, les propriétaires peuvent répondre aux commentaires, et que par conséquent “le restaurant a toujours le dernier mot”. Le restaurateur valencien entend bien lui aussi avoir le dernier mot, mais dans la résolution d'une sentence qui pourrait faire jurisprudence.

#Avis #Tripadvisor #Espagne #Valence


Francis Matéo