×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

La taxe GAFA adoptée par le Sénat

Vie professionnelle - mercredi 22 mai 2019 09:52
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La chambre haute vote à son tour l'instauration d'une taxe de 3% sur les recettes réalisées en France par les géants du numérique.



© Thinkstock


La France a décidé de créer un taxe temporaire sur « les recettes tirées de certains services fournis par les grandes entreprises du secteur du numérique dont une part significative des revenus proviennent d’internautes localisés sur le territoire national ». (…) « Sont concernés par cette taxe les services de ciblage publicitaire, qui permettent d'individualiser les publicités par leur mise en adéquation avec les préférences des internautes, ainsi que les services d'intermédiation numériques, notamment les places de marché du commerce en ligne. Le commerce en ligne et la fourniture de services numériques ne sont pas concernés ; sont en outre exemptés les services de communication, les services de paiement et les services financiers réglementés. » Après avoir été votée par l’Assemblée, elle vient d’être adoptée en première lecture par le Sénat, mardi 21 mai. La taxe GAFA (pour Google, Amazon, Facebook et Apple) va se monter à 3% du chiffre d’affaires français. Une trentaine de groupes est concerné. Elle devrait rapporter 400 millions d’euros dès cette année et 500 millions d’euros en 2020 selon le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire. Des discussions sont actuellement en cours au sein de l'OCDE pour l’instauration d’une taxation commune, d’où le caractère provisoire de la taxe GAFA en France qui devrait tomber au 31 décembre 2021.

#taxe #GAFA #BrunoLeMaire #Bercy #Senat

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Idées simples pour doper les recettes de votre restaurant
par Bernard Boutboul
Services