×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Le tourisme, ce grand absent - édito du journal du 27 avril 2017

Vie professionnelle - mercredi 26 avril 2017 09:39
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés



Malgré l'énergie déployée par les acteurs du tourisme pour faire entendre leur voix pendant la campagne présidentielle, le secteur n'a pas été un sujet privilégié par les candidats. Est-on dans le mépris ou dans le déni ? La France est la première destination mondiale, certes, mais pour maintenir sa place, elle va devoir batailler dur. Étrangement, le tourisme continue d'être absent des débats alors qu'il représente 160 milliards d'euros de chiffre d'affaires, 7,5 % du PIB et plus de 2 millions d'emplois directs et indirects. Pas vraiment une broutille. Le repas gastronomique à la française est, rappelons-le, entré au patrimoine immatériel de l'Unesco. La restauration et les filières qu'elle représente sont une force vive qu'il faut défendre et qui ne se résument pas à quelques émissions de télévision, aussi attractives soient-elles. Les hôtels comme les bistrots jouent un rôle essentiel dans le maillage du territoire. Le slogan scandé par l'Umih - 'Quand le tourisme gagne, c'est la France qui gagne' - est très juste. Mais le tourisme ne fait pas rêver nos politiques, ou si peu. Il fait partie du paysage, c'est tout. C'est pourtant un challenge aux multiples vertus, culturelles, historiques, économiques. L'industrie touristique a besoin d'être portée et reconnue, le sera-t-elle par le prochain gouvernement ?

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
par la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration
Services