×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Élection présidentielle : pour Roland Héguy, "le tourisme est un vecteur de paix et de liberté"

Vie professionnelle - mercredi 26 avril 2017 09:52
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

À quelques jours du deuxième tour de l'élection présidentielle, le président confédéral de l'Umih, Roland Héguy, rappelle aux candidats les priorités du syndicat de la rue d'Anjou pour le tourisme. "Notre métier, c'est l'humain, l'hospitalité, l'accueil", souligne-t-il. Un enjeu de taille.



Roland Héguy : 'Dans les années à venir, le tourisme est amené à croître fortement et la France doit prendre part à ce développement.'
Roland Héguy : 'Dans les années à venir, le tourisme est amené à croître fortement et la France doit prendre part à ce développement.'


"J'ai toujours été hôtelier, restaurateur, cafetier à Biarritz. Le tourisme représente, pour moi, la découverte du monde, l'ouverture aux autres, le brassage culturel. En un mot : un vecteur de paix et de liberté. En France, nous avons la chance de bénéficier d'un patrimoine culturel et naturel d'une grande richesse et un art de vivre qui attirent les touristes européens et du monde entier. 

Au sein du secteur du tourisme, les entreprises CHRD sont des lieux de rencontre. Chez nous, pas de frontières entre les personnes quelles que soient leurs origines, leur âge, leur culture ou leur métier. Nos établissements sont des espaces de mixité sociale, générationnelle, culturelle. À l'Umih, nous nous battons pour que ces lieux de partage vivent sur tout le territoire, dans les zones rurales et les quartiers en difficulté. 

Dans les années à venir, le tourisme est amené à croître fortement et la France doit prendre part à ce développement. Une vraie reconnaissance du poids de notre secteur dans l'économie nationale et européenne, une vraie volonté politique de s'appuyer sur notre industrie permettront à la France de gagner 1 point de PIB et de créer 200 000 emplois non délocalisables sur l'ensemble du territoire. Le tourisme pour la France, c'est une richesse qui doit être mieux valorisée. La ou le futur ministre qui aura à défendre nos dossiers devra avoir suffisamment de poids, d'influence et de soutien pour faire du tourisme LE levier de croissance de l'économie française. 


"L'urgence est d'oxygéner nos entreprises"

On pourrait analyser toutes les mesures ou propositions des candidats. Mais il ne suffit pas d'inscrire des propositions dans un programme. Il faut les faire adopter et les appliquer. C'est les raisons pour lesquelles nous resterons attentifs et vigilants pour que nos priorités soient prises en compte par le futur gouvernement. Sur la TVA et la fiscalité, sur le CICE, sur la formation, sur l'apprentissage, sur le RSI, etc. nos entreprises ont besoin avant tout de visibilité. 

Je suis chef d'entreprise d'une TPE, je connais les difficultés quotidiennes, les contraintes réglementaires, les lourdeurs administratives qui ont pris une telle place que nous n'exerçons plus notre coeur de métier. L'urgence est d'oxygéner nos entreprises en simplifiant les procédures administratives. Nos entreprises à forte intensité de main d'oeuvre ont besoin d'un environnement stable pour maintenir l'activité, créer des emplois et de la richesse. Et un environnement loyal et transparent face à l'uberisation de l'économie. 

En tout état de cause, il est nécessaire que le futur Président ait toute légitimité pour gouverner et mener une politique qui tire la France vers la croissance, l'emploi et l'entente entre tous les Français tout en assurant leur sécurité et celle des touristes. Les prochaines élections législatives seront cruciales. L'Umih y prendra toute sa part grâce à son réseau et sa représentation territoriale."


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Idées simples pour doper les recettes de votre restaurant
par Bernard Boutboul
Services