×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'Hotrec et TripAdvisor font cause commune contre les faux avis en ligne

Vie professionnelle - mercredi 24 février 2016 15:36
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


L'Hotrec a publié sur son site, mardi 23 février, un communiqué commun avec TripAdvisor dans lequel la fédération européenne des professionnels de l'hôtellerie et de la restauration, et le site web, condamnent la pratique des faux avis en ligne. L'Hotrec n'a rien contre les avis en ligne, rappelle son président, Markus Luthe, qui estime qu'ils constituent un vecteur de commercialisation important, puisqu'il relaye l'opinion des consommateurs. En revanche, le bât blesse lorsque ces dits avis émanent de personnes qui n'ont jamais mis les pieds dans l'établissement où lorsque le contenu tend à « manipuler » ou « déformer » la réalité de la prestation vécue. Quel professionnel aujourd'hui n'a pas, malheureusement,  subit les commentaires d'un jaloux ou d'un mauvais coucheur ? L'organisation européenne se bat ainsi, aujourd'hui et au nom de la profession, pour un marché « juste et responsable » de la distribution en ligne. TripAdvisor, de son côté, reconnaît qu'il en va aussi désormais de sa crédibilité. « L'intégrité du contenu sur TripAdvisor est essentielle au succès de notre entreprise » indique Helena Ega, qui affirme que la plate-forme fait tout pour améliorer la véracité des messages (contrôles, équipe dédiée, etc) et lance, par exemple, des offensives régulières contre les sociétés qui proposent des services payants permettant d'influencer les classements au travers des faux avis. Une profession de foi saluée par la profession, qui émet toutefois une certaine réserve. La  « démarche est insuffisante face à l'ampleur du phénomène. Nous attendons de TripAdvisor des engagement et des résultats concrets » a déclaré Laurent Duc, président national de l'hôtellerie de l'Umih et de French Hospitaliy in Europe (FHE).  La rue d'Anjou continue de s'étonner que TripAdvisor, qui participait aux travaux de la norme AFNOR sur les avis en 2013, ne se soit pas emparer d'elle depuis sa publication. Le président confédéral de l'Umih, Roland Héguy, n'en démord pas : « Pour nous, la seule réponse aux avis fiables est la norme AFNOR ».

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Communication digitale : web, mobile et réseaux
par Vanessa Guerrier-Buisine
Services