×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Édito du journal n° 3322 du 28-12-2012 : "Une année utile"

Vie professionnelle - jeudi 27 décembre 2012 12:33
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Comme la fin du monde n'est pas arrivée le 21 décembre dernier, il faut se féliciter de pouvoir une fois encore échanger les voeux de bonheur, de santé, de prospérité comme si de rien n'était. Enfin presque, si l'on en croit les commentateurs, observateurs et analystes qui ont constaté - comme tout un chacun - que 2012 n'avait rien d'un grand millésime dans le domaine économique.

Raison de plus pour espérer que la nouvelle année soit l'occasion d'espérer et d'entreprendre. Et la tâche ne manquera pas à tous ceux qui voudront bien s'en donner la peine. L'année 2013 s'annonce effectivement très riche en perspectives susceptibles de modifier profondément la vie des entreprises qui devront forcément consentir de profondes remises en cause de leur modèle économique et de leur fonctionnement.

Il est certes aléatoire de se livrer à des prévisions de plus en plus difficiles à formuler en cette période d'incertitude permanente sur la conjoncture, mais les décisions annoncées par les pouvoirs publics sont d'ores et déjà des repères sur la conduite à tenir.

Sans vouloir gâcher la trêve des confiseurs, les professionnels de l'hôtellerie et de la restauration savent déjà qu'il leur faut s'adapter à une nouvelle donne fiscale avec la hausse du taux réduit de TVA, qui passera à 10 % au 1er janvier 2014.Une année, ce n'est pas de trop pour repenser les prix, les formules, les stratégies marketing, indispensables en ces temps où la communication est un élément essentiel de la réussite d'une entreprise.

Les perspectives d'évolution du code du travail actuellement en négociation entre les partenaires sociaux auront un fort impact sur la gestion des ressources humaines dans un secteur à forte intensité de main d'oeuvre comme les restaurants et les hôtels. Ce qui ne résoudra pas le lancinant problème de la pénurie de personnel qualifié.

À ces évolutions prévisibles, il faut ajouter les probables reculs du pouvoir d'achat d'un grand nombre de consommateurs, qu'il s'agisse des retraités, des propriétaires de véhicules diesel, des contribuables soumis à l'impôt sur le revenu, sans oublier la créativité fiscale débridée d'un Gouvernement qui annonce pratiquement toutes les semaines un nouveau prélèvement.

Oui, vraiment, souhaitons-nous une année 2013 utile à l'économie qui en a bien besoin. Pour commencer, excellentes fêtes. Dans le flot des informations toujours anxiogènes, une anecdote prête à sourire : la France est devenue le second producteur mondial de caviar…
L. H.

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Evaluer, acheter et vendre un fonds de commerce en CHR (avec tableur d’estimation)
par Jean Castell
Services