×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Le Fafih publie son rapport d'activités sectoriel 2011

Vie professionnelle - mardi 10 juillet 2012 14:27
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


L'an dernier a été une période de négociations chargée et réussie pour le Fafih : obtention du nouvel agrément, première signature d'une convention d'objectifs et de moyens triennale avec l'État, accord paritaire de juillet 2011 sur la constitution de l'OPCA, nouvelle gouvernance avec mise à jour des statuts. L'organisme, qui vient de publier son rapport d'activité 2011, affiche également d'excellents résultats. Plus de 138 millions d'euros de collecte et près de 195 000 salariés formés. « La formation des tuteurs a également progressé de 277% entre 2010 et 2011 » note Michel Geiser, directeur général du Fafih. Le nombre d'accréditations annuelles qui oscillait entre 1000 et 2000 depuis 1999 est en effet passé à 4 869. Autre score intéressant, celui des actions collectives, destinées aux entreprises de moins de 50 salariés. Celles-ci sont en constante augmentation depuis leur création en 2006, malgré une baisse ressentie du nombre de salariés formés dans les entreprises de moins de 10 salariés. Les contrats de professionnalisation sont eux aussi en progression : 6 487 en 2011 (contre 6 000 en 2010). Ces évolutions, écrit d'ailleurs Didier Chastrusse, président de l'OPCA, « prouvent l'attachement de notre secteur à la pédagogie de l'alternance ».  Quant au droit individuel à la formation (DIF), les sommes consacrées en 2011 font un bond de 14%, le montant de financement s'élevant à 23,8 millions d'euros (financement moyen 881 euros). La période de professionnalisation, instaurée en 2004, vise le maintien dans l'emploi des salariés en CDI par l'acquisition d'une qualification reconnue. Ainsi, 87% vont vers des CQP (certificat de qualification professionnelle). « Les CQP constituent une alternative aux propositions de formation et aux méthodes d'évaluation classiques. Chaque année de nouveaux CQP sont mis en place en fonction des besoins des branches » rappelle le Fafih. En 2011, le secteur de l'hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs a délivré 2031 CQP. Une vingtaine de nouveaux CPQ a été créée. Satisfactions encore avec la collecte de la taxe d'apprentissage dont le Fafih, agréé OCTA-IH fin 2010, effectuait sont premier exercice. Somme récoltée : 5,2 millions d'euros. Objectif 2012 : 7 millions d'euros. L'année écoulée a aussi été marquée par la Convention de Reims, la création de la CRPEF Corse, la diffusion d'un portrait sectoriel national (3ème édition) qui brosse une synthèse pratique et claire du secteur, de ses activités, des emplois et des formations. Sachant qu'il porte aussi sur les DOM. Satisfecit d'ailleurs outre-mer avec le partenariat Opcalia Réunion. Et, dans la visée, la construction d'une CRPEF Antilles. De nombreux projets sont en effet en cours en 2012. Certains s'appuient sur les outils de communication toujours très pertinents du Fafih. L'organisme souhaite passer la barre des 200 000 salariés formés/an.  Il devrait visiter plus de 8 500 entreprises (dont, majoritairement, celles qui n'ont pas consommé de formation depuis 3 ans) ou encore s'atteler à  la mise en oeuvre de projets de formation avec le fonds de péréquation à hauteur de 10 millions d'euros.

Sylvie Soubes

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services