×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Édito du journal n° 3283 du 29 mars 2012 : "Indigestion"

Vie professionnelle - mercredi 28 mars 2012 15:30
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Si internet est un merveilleux moyen de communication qui a profondément transformé la vie quotidienne dans presque tous les domaines, la Toile peut également se révéler le pire des labyrinthes où nul ne peut suivre le fil d'Ariane.

Certes, des sites de réservation en ligne à l'achat de livres rares en passant par les inscriptions aux examens et les régimes minceur, de la lecture des journaux aux réseaux sociaux, du repérage de la pizzeria la plus proche à l'envoi de la photo du siècle, Internet est devenu l'outil indispensable de toute vie en société.

Mais ce monde fascinant n'est pas forcément celui d'Alice au pays des merveilles, où la réalité n'est perçue qu'à travers des lunettes roses. Parmi les excès consécutifs à une absence totale de contrôle, la promotion de la restauration connaît une inflation de sites qui rend impossible toute utilisation rationnelle de ce merveilleux outil.

À ce jour, si vous faites une recherche sur Google sur le thème de la promotion des restaurants, vous avez le choix : 'Semaine du resto', à ne pas confondre avec 'Semaine du restaurant', 'Semaine gastronomique' qui n'a rien à voir avec la 'Fête de la gastronomie' qu'il ne faut surtout pas confondre avec la 'Semaine du goût'. De même, 'Opération tous au resto' ne peut être assimilée à 'Tous au restaurant', et si vous avez perdu le fil de l'histoire, n'essayez pas de vous raccrocher à 'Tout se passe au resto' qui est encore autre chose…

Ce comique de situation peut certes inspirer un humoriste, mais à l'heure où chaque denier investi doit être porteur d'un minimum de rentabilité, il est temps de clarifier une évolution de plus en plus confuse. Naguère, un ministre du Tourisme découvrit dès sa prise de fonctions la démultiplication insensée de l'édition de dépliants par village, par ville, par canton, par département, par régions, sans oublier les éditions nationales ou 'thématiques'.

Dans l'intérêt des clients comme des professionnels, mieux vaudrait éviter de répéter les mêmes erreurs, fussent-elles parées de l'auréole numérique.
L. H.

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Idées simples pour doper les recettes de votre restaurant
par Bernard Boutboul
Services