Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Édito du magazine du 7 septembre 2010 : "Nouvelle donne"

Vie professionnelle - mercredi 6 octobre 2010 15:30
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Alors que les manœuvres dilatoires ont duré jusqu’à la veille de l’élection à la présidence de l’Umih, il était enfin temps que la période d’incertitude ouverte par le calamiteux congrès de Nantes prenne fin .

En désignant Roland Héguy et Hervé Bécam aux fonctions de président et vice-président de l’Umih, les adhérents de la principale organisation professionnelle de l’hôtellerie-restauration se sont donné les moyens d’un nouveau départ.

De l’énergie, de la volonté, de l’imagination, mais aussi de la diplomatie et  du sang-froid, il en faudra une forte dose pour effacer onze mois d’incertitudes et de péripéties qui n’ont pas contribué à rehausser l’image du métier.

Il appartient au nouveau tandem de tirer rapidement un trait sur un passé devenu un passif, et d’envisager l’avenir avec confiance et sérénité grâce à l’appui de toutes les composantes de l’Umih ayant enfin surmonté leurs divisions.

Car les dossiers ne manquent pas à l’ensemble des dirigeants des organisations professionnelles, alors qu’une remise en cause permanente de la fiscalité et des régimes sociaux semble être devenu une forme de gouvernement, alors que la concurrence internationale risque de s’aviver sur le marché du tourisme - la remontée spectaculaire et inattendue de l’euro face au dollar n’étant certainement pas la meilleure nouvelle de la semaine -, alors également que les professionnels sont à la recherche des voies de l’avenir dans un monde de plus en plus difficile à appréhender.

Affirmer le rôle fondamental des métiers de l’hôtellerie et de la restauration dans le développement de l’emploi, faire reconnaître les qualités des établissements soumis à des contraintes réglementaires de plus en plus pressantes mais finalement indispensables, offrir aux jeunes salariés des évolutions de carrière attractives, démontrer les possibilités d’ouverture et d’épanouissement tant dans les grandes structures que par la création d’entreprise : exaltantes perspectives pour les organisations professionnelles qui doivent tout mettre en œuvre pour être reconnues par les pouvoirs publics comme un partenaire fiable et constructif.

Et ne pas oublier de tirer les enseignements des turbulences qui ont marqué l’histoire récente du syndicalisme professionnel. En moins d’un an, toutes les organisations syndicales ont connu des changements de dirigeants : de l’Umih. à la CPIH, du GNC à la Fagiht, les circonstances diverses ont conduit à un renouvellement des responsables, le Synhorcat ayant dû confirmer par une seconde élection la régularité du mandat de son président.

Là encore, une réflexion s’impose sur l’adaptation de statuts vénérables à une indispensable modernité.
 
L. H. R.

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services
  Articles les plus lus