Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Gilles Legendre : un hôtelier président de l’Umih Bretagne

Vie professionnelle - lundi 7 juin 2010 15:35
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Rennes (35) Ancien président du club hôtelier de Rennes métropole, Gilles Legendre devient le nouveau et troisième président de l’Umih Bretagne, où il succède à Jean-Marc Le Carour et Jean-Yves Vilboux.



Gilles Legendre entend “aller de l’avant” et “défendre les adhérents bretons”.
Gilles Legendre entend “aller de l’avant” et “défendre les adhérents bretons”.

Gilles Legendre vient logiquement d’être élu à la présidence de l’Umih Bretagne. Logiquement, car ce fils de commerçant en était le vice-président depuis deux ans. Propriétaire de l’hôtel Anne de Bretagne à Rennes, Gilles Legendre a par ailleurs occupé le poste de président du club hôtelier de Rennes Métropole de 2004 à 2010. Pendant mon mandat, nous avons développé le site internet du club qui était déjà sur les rails. Nous avons également soutenu la création de nombreux clubs hôteliers dans lOuest. Il a également été président des hôteliers de l’Umih d’Ille-et-Vilaine. “Je suis entré à lUmih en arrivant dans la profession, en 2002. Je venais du commerce et lhôtellerie était une reconversion professionnelle.

“De gros dossiers à relever”

À 46 ans, le voici donc président régional, aidé par Brigitte Delaunay, vice-présidente et présidente Umih Côte d’Émeraude. Nous sortons dune période mouvementée. Jai bien entendu les différents sons de cloche, mais aujourdhui je veux aller de lavant. Nous avons de gros dossiers à relever sur le plan régional, allons-y! Je pense évidemment à la formation, à lemploi, à lalternance, aux réglementations Jaime ce métier et je veux le défendre. Je veux défendre nos adhérents bretons et être proche des structures institutionnelles régionales. Et le nouveau président régional de poursuivre : En Bretagne, nous avons dexcellentes écoles et centres de formation. Nous avons des pointures et, avec eux, nous allons pouvoir avancer afin de revaloriser notre métier et le rendre attractif.
Olivier Marie

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Implanter et équiper son restaurant
par Jean-Gabriel du Jaiflin
Services
  Articles les plus lus