Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Christine Pujol à Bordeaux : “Adressez un signe fort à vos clients”

Vie professionnelle - mardi 4 août 2009 16:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Bordeaux (33) La présidente de l’Umih a fait le point sur la TVA avec les présidents des départements et veut remobiliser les professionnels sur le contrat d’avenir.



Christine Pujol, présidente de l'Umih, entourée par, de g. à d. : Christian Pujol, Christophe Broux, Franck Chaumes, Yves Larrouture, J.-J. Ernandorena, Roland Heguy, J.-F Tastet.
Christine Pujol, présidente de l'Umih, entourée par, de g. à d. : Christian Pujol, Christophe Broux, Franck Chaumes, Yves Larrouture, J.-J. Ernandorena, Roland Heguy, J.-F Tastet.

Je ne viens pas en censeur ou en maîtresse décole, je suis là pour remobiliser les professionnels. LAquitaine est lune des plus importantes régions touristiques françaises. En outre, elle est exemplaire en matière dengagement des professionnels.” Aux côtés de la très combative Christine Pujol, qui a fait étape à Bordeaux ce 4 août, les représentants de l’Umih en Aquitaine sont venus en force. Le président régional, Jean-Jacques Ernandorena, le président du Pays basque, Roland Heguy, par ailleurs président de l’hôtellerie française, le responsable des Landes Christophe Broux en charge des affaires européennes au sein du directoire de l’Umih, Yves Larrouture pour le Béarn et la Soule.

Face à la presse, le message est on ne peut plus clair : Adressez un signe fort à vos clients, martèle la présidente. Pour lheure, 60 000 restaurateurs ont baissé leurs prix, notre objectif est datteindre les 90 000, soit les 2/3 des effectifs dici à la fin de lannée. Dans les Landes, 60% des restaurateurs ont joué la baisse”, a indiqué Christophe Broux. Des chiffres comparables dans les autres départements de la région, comme l’a confirmé Jean-Jacques Ernandorena. De son côté, Yves Larrouture a adressé le 28 juillet un courrier à ses adhérents pour les mobiliser : Même symboliquement, le client doit ressentir leffet de la baisse.

Brigitte Ducasse

Journal & Magazine
N° 3828 -
03 juillet 2024
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services
  Articles les plus lus