Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

TVA : Un tour de France pour convaincre

Vie professionnelle - mercredi 29 juillet 2009 15:56
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Rennes (35) En pleine saison (propice aux débordements) et pour répondre à certaines critiques du grand public, Christine Pujol reprend son bâton de pèlerin, avec deux objectifs forts : expliquer la mesure aux clients et mobiliser les professionnels.



Christine Pujol et Jean-Yves Vilboux (Umih Bretagne).
Christine Pujol et Jean-Yves Vilboux (Umih Bretagne).

“Pour débuter ce petit tour de France, j’ai choisi la Bretagne, une région dynamique comprenant beaucoup de petites entreprises. Nous avons encore besoin de faire beaucoup de pédagogie (…). Je vois la colère de certains clients et je leur dis d’avoir confiance, martèle Christine Pujol. Nous n’avons pas obtenu la baisse de la TVA du jour au lendemain, alors que l’on nous laisse un peu de temps pour percevoir ses effets, sur les prix, les salaires, l’emploi ou l’investissement.”

Et d’expliquer également aux clients que les restaurateurs et les cafetiers ne se sont “pas engagés sur une baisse générale de la carte ! Nous avons à cœur de satisfaire [les clients], mais qu’ils sachent que la baisse des prix n'est qu’une partie du contrat d’avenir. Nos salariés attendent également beaucoup, sans parler des emplois et des investissements qui soulageraient bien des patrons.”


“Un combat avec l’opinion publique”

Cette tournée (Bretagne, Aquitaine, Languedoc et Savoie) vise à mobiliser les professionnels. “Nous avons passé un accord moral, il faut que cette baisse soit significative, lisible et crédible”, insiste la présidente. Beaucoup de petites entreprises hésitent encore à baisser leurs prix par manque d’information ou de formation. En Bretagne justement, Jean-Yves Vilboux, président Umih régional, précise que “plus de 200 restaurateurs ont suivi une formation sur la gestion. Il faut profiter de cette baisse pour revoir ses classiques.”

Christine Pujol tient justement à rappeler que “cette baisse de la TVA est un combat avec l’opinion publique. Toute l’Europe nous regarde. Nous devons capitaliser sur cette réforme. Je suis confiante et persuadée que nous verrons en septembre les premiers effets. Peut être une relance dans nos établissements due à une baisse des prix, une relance des emplois à partir de septembre…”

Olivier Marie

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Santé et sécurité au travail en CHR : constituer votre document unique (+ modèles)
par Carole Gayet
Services
  Articles les plus lus