Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Edito de l'hebdo du 26-12-08 : "L’essentiel et l’accessoire"

Vie professionnelle - mercredi 24 décembre 2008 09:28
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Au terme d’un long processus entamé à l’automne 2007, la ‘nouvelle grille de classification hôtelière’, sans doute plus chic que le très simple ‘normes hôtelières’, vient d’être rendue officielle par le secrétariat d’État au Tourisme.
L’exercice était à la fois indispensable en raison de l’ancienneté d’une réglementation qui datait de 1986, et compliqué par la conciliation d’exigences parfois contradictoires.
C’est pourquoi il faut rendre hommage aux services de l’État, qui ont initié et accompagné cette réforme à son terme, et au sens de l’intérêt général des organisations professionnelles qui ont, à l’unanimité, adopté le texte aujourd’hui en vigueur. La participation active à ce dossier de Christine Pujol, qui est depuis fort longtemps ‘Madame normes hôtelières’ de l’Umih, avant d’en devenir la présidente, et de Jean-François Girault, président de la CPIH et président désigné par le ministre de la Commission de réforme dédiée aux ‘hébergements marchands’, comme la présence active de Didier Chenet, président du Synhorcat, a bien évidemment été déterminante.
Tous ces rappels peuvent, à juste titre, sembler byzantins, mais ils permettent d’apprécier la tâche accomplie par les représentants syndicaux soucieux de l’intérêt de l’ensemble de l’hôtellerie en permettant à tous les établissements de satisfaire, avec leurs moyens, aux exigences d’un référentiel destiné à évoluer avec le temps. Comme vous avez dans ce numéro l’ensemble des indications relatives à cette réforme déterminante, inutile d’en commenter ici les points forts et les faiblesses, d’autant que chaque hôtelier a le choix de nombreuses options. Et même s’il est facile de remettre en cause ou de contester certaines naïvetés et certaines évidences, tourner en dérision le simple bon sens n’est pas preuve de clairvoyance.
Incontestablement plus importante, la présentation par Hervé Novelli, secrétaire d’État au Tourisme, du plan de modernisation de l’hôtellerie française, constitue le pivot de l’action des pouvoirs publics en faveur de l’investissement hôtelier dont notre pays a grand besoin.
Là encore, vous lirez dans ce numéro l’interview très technique et détaillée de Jean-Marc Durand, directeur du développement et de la stratégie d’Oseo, qui expose les modalités de financement particulièrement adaptées aux petits et moyens établissements : tout hôtelier soucieux de se moderniser pourra bénéficier du ‘Prêt participatif pour la rénovation hôtelière’, qui devrait connaître un grand succès.
Bien sûr, autant la nouvelle ‘grille de classification’ que le plan d’accompagnement financier devront s’adapter aux évolutions du marché, aux exigences de plus en plus fortes des clients, au développement des nouvelles formes de déplacement et des moyens de communication.
Les hôteliers devront non seulement valoriser leurs investissements, mais également construire des produits en fonction des tendances, des nouvelles formes de concurrence, et de la conjoncture de plus en plus difficile à appréhender.

PS : juste une petite pique : on espère que les hôteliers n’ont pas attendu décembre 2008 pour s’assurer que leurs installations sont propres et en bon état de marche…
L. H.

Journal & Magazine
N° 3828 -
03 juillet 2024
SOS Experts
Une question > Une réponse
Accompagnement pour l'acquisition et la transmission
par Adeline Desthuilliers et Mahmoud Ali Khodja
Services
  Articles les plus lus