×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Lou mas café : une création pour financer un autre projet

Restauration - mardi 19 octobre 2021 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Nîmes (30) Olivier Douet et Stéphane Debaille se sont éloignés un peu du centre-ville pour mieux préparer la transformation du Lisita, leur premier établissement nîmois, un temps étoilé.



Sur la terrasse de leur nouveau restaurant, Olivier Douet et Stéphane Debaille s'épanouissent à nouveau.
Sur la terrasse de leur nouveau restaurant, Olivier Douet et Stéphane Debaille s'épanouissent à nouveau.

Avec Olivier Douet et Stéphane Debaille, deux complices depuis plus de vingt-cinq ans, la vie n'est pas un long fleuve tranquille. Il y a dix-huit ans, l'incendie qui détruisait l'hôtel au-dessus du Lisita, leur restaurant gastronomique à Nîmes (Gard), bousculait leur vie. Et si en 2006 une étoile Michelin les récompensait, cinq ans plus tard, devant le poids des contraintes liées à un restaurant gastronomique, ils ont choisi de prendre un virage vers une restauration de brasserie. Une orientation toujours valide aujourd'hui mais de manière saisonnière seulement.

Car depuis début 2017, ils se sont penchés sur un projet susceptible de les aider à structurer de manière différente leurs activités. “La chambre d'agriculture du Gard voulait réunir sur un même site un point de vente directe et un restaurant mettant en valeur les produits du département. Nous avons fait acte de candidature avec dans l'idée qu'une nouvelle activité nous permettrait de lancer les travaux au Lisita afin de totalement le transformer”, expliquent le cuisinier et le sommelier. Mais la réalisation de cet ensemble a pris du retard. “Lorsque, enfin, nous avons pris possession des locaux en juillet 2019, des défauts ont été constatés dans le gros œuvre !”

 

Un appart-hôtel et un bar à vins

Le temps de corriger, ajouté aux confinements, ce n'est que le 19 mai dernier que Lou mas café a ouvert ses portes au cœur d'une zone d'activités. Un vaste ensemble qui offre 75 couverts en salle, 70 en terrasse, des espaces de salon et même un jardin qui sera partagé entre pelouse pour accueillir des réceptions et plantation d'herbes aromatiques.

L'autre étape, une fois une trésorerie suffisante réunie, se déroulera donc en centre-ville, face aux arènes. Le Lisita, dont les deux associés sont propriétaires des murs, fera l'objet d'un aménagement différent. “Nous disposons de 1 800 m², ce qui va nous permettre de créer un appart-hôtel et, en parallèle, nous orienter vers une restauration différente. Un bar à vins où nous rapprocherons les métiers de la cuisine et de la salle avec une équipe qui s'impliquera dans les deux sens et où l'espace de restauration occupera une place centrale. Mais pour lancer les travaux des premiers appartements, nous voulons assurer un autofinancement plutôt que solliciter les banques”, conclut Oliver Douet.

#nimes #olivierdouet #loumascafe


Jean Bernard
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services