×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Jean-Edern Hurstel prend la suite de Claude Legras au Floris

Restauration - mardi 2 février 2021 17:08
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Anières (SUISSE) Après cinquante ans de carrière en cuisine, le chef doublement étoilé du Floris, Claude Legras, prend sa retraite. Le chef Jean-Edern Hurstel et Lionel Roques, PDG du Groupe Franco American, spécialisé dans l'événementiel, la production et la communication, reprennent cet établissement proche de Genève.



Jean-Edern Hurstel, Lionel Roques et Claude Legras.
Jean-Edern Hurstel, Lionel Roques et Claude Legras.

Une succession naturelle pour Jean-Edern Hurstel qui a appris le métier auprès du chef Claude Legras de 1996 à 1998, avant de continuer sa formation chez les plus grands - Alain Senderens, Alain Passard et Alain Ducasse - et d'enchainer les expériences à l'international avant de revenir à Paris pour l'ouverture du Peninsula et d’ouvrir son propre restaurant, Edern, en 2018 près des Champs-Elysées.

« C'est un honneur de prendre la suite de Claude Legras, mon premier mentor, au sein de cette institution genevoise. Etant attaché à son travail, le Floris doit garder son âme et quelques plats signatures de M. Legras, tel que la quenelle de Brochet du Lac ou ses célèbres bonbons de foie gras, dit Jean-Edern Hurstel. J'y ajouterais respectueusement ma patte où simplicité, authenticité et envie de décontractions ont les maitre-mots. »

Pour commencer, la partie « bistrot » du Floris sera transformée en chalet pour y proposer une cuisine rendant hommage aux spécialités suisses et utilisant des produits du Terroir, locaux et de saison. La Pinte du Floris (spécialités suisses) accueillera ses premiers convives fin février. Quant au restaurant gastronomique, rebaptisé Le Floris by Jean-Edern Hurstel, il ouvrira ses portes et sa terrasse mi-avril.

#floris #jeanedernhurstel #claudelegras #geneve #suisse