×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

La Liste annonce son palmarès 2021 mais pas le classement des 1000 meilleurs restaurants du monde

Restauration - jeudi 14 janvier 2021 14:38
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

La Liste a décidé de ne pas publier son classement annuel des 1 000 meilleurs restaurants du monde, mais de créer 10 prix spéciaux qui récompensent les chefs qui ont su s'adapter et innover pendant la pandémie.



Les chefs récompensés par les tout nouveaux prix.
Les chefs récompensés par les tout nouveaux prix.

Les 10 nouveaux prix spéciaux récompensent les efforts et l’engagement de personnalités qui ont su d’adapter et se réinventer pendant la crise pour construire la gastronomie de demain. Soient 30 cheffes, chefs et projets issus de 18 pays qui sont autant de symboles d’un secteur qui encaisse mais ne baisse pas les bras. Parmi eux, 10 lauréats sont français,

  • Prix de la Nouvelle Destination Gastronomique :

L’Afrique est mise à l’honneur avec son ambassadrice Selassie Atadika, cheffe du restaurant ghanéen Midunu.

En France, Florent Ladeyn, chef locavore engagé et enraciné, fait rayonner les Flandres françaises depuis son auberge idéale du Vert-Mont.

  • Prix de l’Innovation, sponsorisé par le Marché International de Rungis :

A l’international, Dabiz Muñoz a créé GoXo, son empire de fast casual, exemple parfait d’une offre sur mesure développée par le chef confiné sur les réseaux sociaux puis adaptée méticuleusement à la livraison à Madrid puis à Barcelone.

En France, l’énergie d’Olivier Nasti à Kaysersberg n’a jamais faibli en lançant une offre gastronomique pour son drive-in, son marché des producteurs, sans oublier ses menus à emporter avec des chefs célèbres et son foodtruck.

  • Prix de l’Innovation Digitale :

Depuis le début du confinement, Simone Zanoni, chef italien du George au Four Seasons George V à l’énergie « Bomba Atomica », a concocté depuis sa cuisine des recettes italiennes. Sa devise signe désormais toute une gamme d’accessoires et produits d’épicerie à commander en ligne. Une véritable aventure familiale devenu un succès digital.

  • Prix du Changement pour l’Inclusion et la Diversité :

En Géorgie aux États-Unis, Mashama Bailey, cheffe du Grey à Savannah, s’est formée en Bourgogne avant d’incarner la cuisine du sud des États-Unis. Elle est une nouvelle figure emblématique dans le milieu gastronomique d’Outre-Atlantique.

  • Prix de la Responsabilité Éthique et Environnementale, sponsorisé par Accor Live Limitless :

Chef propriétaire d’Amass, à Copenhague, restaurant urbain zéro déchet et anti-gaspillage, Matt Orlando a appliqué les mêmes principes en ouvrant Amass Fried Chicken.

En France, la cheffe et entrepreneuse, Nadia Sammut, incarne la Cuisine Libre depuis l’Auberge La Fenière familiale à Cadenet qu’elle a reprise pour construire un monde au goût meilleur, titre de son dernier ouvrage.

  • Prix de la Solidarité :

En France, l’opération « Les chefs avec les soignants » emmenée par le chef des cuisines de l’Élysée Guillaume Gomez et le journaliste Stéphane Méjanès, et à Hong Kong, le Covid-19 Playbook développé par les fondateurs du groupe Black Sheep Restaurants illustrent l’élan de solidarité et l’entraide du secteur.

  • Prix de l’Authenticité et de l’Artisanat :

Dans sa Ferme de la Ruchotte en Bourgogne, Fred Ménager passe de fermier-éleveur à cuisiner cultivant le brut, la tradition et le goût ; au Japon, Masashi Yamada fait vivre la tradition de l’irori et cuisine le gibier et les poissons sur feu ouvert ; au Mexique, Celia Florián cultive dans son restaurant Las Quince Letras les traditions de la région Oaxaca, maïs, haricots, piments mais aussi chapulines (sauterelles).

  • Ouvertures de l’Année :

Rares et d’autant plus méritants, 4 restaurants sont primés avec CocoCouture de la restauratrice Matilda Shnurova à Saint Petersbourg ; Kol, ouverture la plus attendue dans la capitale britannique par Santiago Lastra, ex chef de Noma Mexique ; Euphoria by Jason Tan à Singapour ; Ever de Curtis Duffy et Michael Muser, deux anciens de « Grace » à Chicago

  • Nouveaux Talents de l’Année, sponsorisé par Moët-Hennessy:

Mory Sacko a ouvert Mosuké son premier restaurant parisien ; la cheffe péruvienne Francesca Ferreyros propose une cuisine locale aux saveurs asiatiques chez Baan en attendant son premier grand restaurant ; Antonio Bueno s’est lancé avec Casa Bueno en Italie, à quelques kilomètres du Mirazur où il a secondé Mauro Colagreco pendant plusieurs années ; Daniel Smith, ex chef au Clove Club de Londres, affiche une cuisine pointue mais locale dans la plus petite ville britannique dans le Kent ; le chef philippin Josh Boutwood bouillonne d’énergie et ouvre son troisième restaurant à Manille, The Test Kitchen.

  • Tables à Explorer :

Huit restaurants à découvrir dès que l’on pourra voyager, La Femme du Boucher de Laëtitia Visse à Marseille, Nur de la cheffe Najat Kaanache à Fez, D’Berto restaurant espagnol de fruits de mer de la cheffe Marisol Dominguez, 102 House à Foshan en Chine incarnant tradition et renouveau de la cuisine cantonaise, la nature à l’état pur, Koks aux Îles Féroé, Langouste, point de rencontre de tout Belgrade en Serbie ainsi que Le Café Suisse avec la cheffe Marie Robert à Bex en Suisse et le Willows Inn sur l’ile de Lummi Island dans l’état de Washington aux États-Unis.

#laliste #chef #restaurant #restauration