×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le casse-tête de la restauration livrée, édito du journal du 14 novembre 2020

Restauration - mardi 10 novembre 2020 11:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés




La livraison, c’était plutôt l’affaire de la restauration rapide. Il faut bien avouer qu’elle est plus ou moins bien maîtrisée, selon la mise en place d’un process millimétré ou d’une préparation au pied levé sans organisation aucune. Le packaging non plus n’est pas anodin que ce soit pour le transport ou le plaisir du client quand il découvre sa commande. Ensuite, à vélo, à scooter, en triporteur ou en voiture, le soin que le livreur portera aux produits fera la différence.

Pour la restauration à table, voire gastronomique, la livraison est un casse-tête. Tous ces paramètres entrent en ligne de compte. Il faut mettre en place un système pour prendre les commandes et trouver les contenants à la hauteur par ses qualités techniques et par son esthétique. Les plats doivent être imaginés à l’aune des contraintes du transport et du réchauffage. Ils doivent surtout être testés encore et encore afin de s’assurer que l’image de l’établissement ne pâtisse pas d’un résultat très moyen. Retrouvez les témoignages de Stéphanie Le Quellec et d’Eric Frechon qui se sont lancés dans la livraison, les chiffres du sondage sur ce phénomène, et quelques conseils. La restauration livrée est-elle une solution d’avenir ? Pour l’instant, c’est une solution de survie.

#edito #livraison #restauration #restaurant


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services