×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

À Dijon, L'Évidence joue l'exception

Restauration - mercredi 16 septembre 2020 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Dijon (21) Le 6 août dernier, Carine et Julien Burdin s'installaient dans leur première affaire, rue Jeannin à Dijon. Orientée bistronomie, elle mise sur une clientèle de fidèles au déjeuner tout en se démarquant de la scène culinaire locale avec sa suggestion 'produits d'exception'.



Carine et Julien Burdin ont choisi Dijon pour réaliser leur rêve et installer leur table bistronomique qui s'inscrit dans la niche des plats d'exception.
© Myriam Henry
Carine et Julien Burdin ont choisi Dijon pour réaliser leur rêve et installer leur table bistronomique qui s'inscrit dans la niche des plats d'exception.

Pourquoi l’Evidence ? “Quand nous sommes entrés dans cet ancien restaurant spécialisé fruits de mer et poissons, au mois d’octobre dernier avec ma femme, ça a été une évidence : c’était là qu’on voulait s’installer pour ouvrir notre première affaire”, explique Julien Burdin, chef-propriétaire dijonnais de 40 ans. Le couple a saisi l’aubaine du départ à la retraite de l’ancien propriétaire pour investir 200 000 €  et réaliser son rêve : proposer une cuisine bistronomique à travers une table “conviviale, familiale et où on se sent bien”.

“Dijon, c’est la Cité de la gastronomie, une grande agglomération où on ne subit pas la saisonnalité, avec une belle clientèle et un bon état d’esprit dans le quartier où on s’est installé.” Si le restaurant n'est pas en plein centre-ville, le quartier est en effet dynamique toute l’année avec une clientèle de bureau importante. Une aubaine pour ce couple de jeunes parents qui souhaitait instaurer une fermeture hebdomadaire le week-end et miser sur un menu du marché attractif en semaine, le midi, à 23 ou 34 €.

Homard bleu en supplément

Pour se démarquer sur la scène culinaire dijonnaise, Julien et Carine Burdin ont misé sur deux points : le choix de l’accompagnement pour le client et une 'suggestion d’exception', avec des produits tels que le homard bleu, ou le ris de veau, moyennant un supplément de 20 € au menu. “Et ça marche, on en vend à la pelle”, confirme le chef, qui vise à terme un Bib Gourmand.

Le restaurant a tourné cet été avec une trentaine de couverts par jour en moyenne, un ticket moyen à 46 €, “avec six services complets sur 10”. Avec la rentrée, c'est une nouvelle clientèle, celle qui devrait remplir le restaurant à l'année, qu'il va falloir séduire.

 

#JulienBurdin #CarineBurdin #Evidence

 


Myriam Henry
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services