×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

#coronavirus : Les effets de la crise sur le marché du food service : déjà 430 millions de repas perdus

Restauration - mercredi 15 avril 2020 15:34
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Food Service & Covid 19 - une étude prospective signée Food Service Vision qui sera réactualisée dans les prochains mois afin d'offrir un éclairage sur les enjeux et conséquences de cette crise pour le secteur du Food service.



© GettyImages


  • Entre janvier et fin mars 2020, la restauration a vu son chiffre d’affaires s’effondrer : -1 % en janvier, -4 % en février, -15 % entre le 1er et 15 mars, -74 % entre le 15 et le 30 mars. Au total, le bilan du premier trimestre s’établit à -16 %.
  • Depuis le début du confinement, la baisse d’activité est inégale selon les secteurs de la restauration : quasi-stabilité pour la restauration collective ; -30 à 50 % pour les commerces de proximité ; -70 à 85 % pour la restauration rapide et l’hôtellerie ; -90 à 100 % pour la restauration à table, scolaire et d’entreprise.
  • La boulangerie-pâtisserie résiste sur son offre de pain, mais enregistre tout de même une perte de chiffre d’affaires d’environ 50 % à fin mars.
  • Une partie de la restauration rapide résiste, portée par la vente à emporter, le « click and collect » et la livraison.
  • La livraison, seul canal encore actif dans la restauration commerciale, fait preuve d’une résistance relative.
  • L’arrêt quasi-total de la restauration hors-domicile provoque un report forcé de la consommation vers la GMS.

#coronavirus #foodservicevision #restauration #foodservice

Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services