×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Des restaurants certifiés en bio

Restauration - vendredi 14 février 2020 10:52
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Les restaurants pourront désormais être certifiés en bio sur la base des « quantités produits » achetées. Cette certification se décline en trois catégories selon le pourcentage de produits bio achetés en valeur : de 50 % à 75 % , de 75 % à 95 %, au moins 95 %. 3 questions à Olivier Nasles, président du Comité National de l'Agriculture Biologique de l'INAO



Le nouveau cahier des charges de la restauration hors foyer à caractère commercial en agriculture biologique est entré en application au 1er janvier 2020.

1/En quoi consiste la réforme du cahier des charges ?

Depuis janvier 2012, les établissements de la restauration hors foyer à caractère commercial qui préparent et/ou distribuent directement des denrées alimentaires prêtes à être consommées, sont régis par un cahier des charges français, et exclusivement français puisque le règlement bio de l’Union européenne n’inclut pas dans son champ cette activité de service. Jusqu’alors notre cahier des charges encadrait les établissements qui utilisent une ou plusieurs denrées alimentaires ou ingrédients bio et certifient « un plat ou un menu » bio.

Aujourd’hui, le cahier des charges va plus loin en certifiant un établissement, un restaurant. Cette certification, appelée « quantité produits », est basée sur le pourcentage de produits biologiques achetés par l’établissement, avec 3 niveaux de catégories :

Catégorie 1 pour 50 % à 75 % en valeur d’achat d’ingrédients biologiques

Catégorie 2 pour 75 % à 95 % en valeur d’achat d’ingrédients biologiques

Catégorie 3 pour au moins 95 % en valeur d’achat d’ingrédients biologiques

Ce cahier des charges s’inscrit dans une démarche de progrès où nous voulons permettre au plus grand nombre de sauter le pas du bio.

Parallèlement, la certification de « plat ou menu » bio est maintenue et, si l’utilisation d’une ou plusieurs denrées alimentaires ou ingrédients bio reste encadrée, elle ne donne plus lieu à une notification, afin d’alléger les démarches des restaurateurs.

2/Concrètement, comment un restaurateur peut-il devenir restaurant certifié bio ?

Dès lors qu’un établissement utilise 50 %... et plus en valeur de ses achats d’ingrédients biologiques, il doit être certifié et notifié au sein de l’annuaire de l’Agence BIO pour pouvoir communiquer sur son activité. Au même titre que n’importe quel opérateur (producteurs, transformateurs, distributeurs…) en bio, il sera contrôlé par des organismes de contrôles afin de valider le respect du cahier des charges.

3/Comment le restaurateur pourra-t-il valoriser sa certification auprès du consommateur ?

L’établissement apposera, sur sa devanture ou autre support de communication, le logo français AB suivi du pourcentage de la catégorie auquel il appartient. Pour une bonne lisibilité, nous avons souhaité capitaliser sur la forte notoriété de notre logo AB (97 %). Connu de tous, il permettra une compréhension rapide de l’information.

#bio #inao #oliviernasles

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Recettes de chef à chef
par Marcel Mattiussi
Services