×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

La Grande-Bretagne refuse à Claude Bosi le statut de résident permanent

Restauration - vendredi 24 janvier 2020 17:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Londres (GRANDE-BRETAGNE) Le chef français du restaurant 2 étoiles Claude Bosi at Bibendum à Londres vient de se voir refuser le permis de résident. Claude Bosi, 47 ans, marié et père de 3 enfants, vit en Grande-Bretagne depuis 23 ans. Un effet du Brexit qui se multiplie pour les Français ayant choisi la vie outre-manche.



Claude Bosi et son épouse Lucy.
Claude Bosi et son épouse Lucy.

C'est sur son compte Instagram que Claude Bosi a annoncé cette décision des autorités britanniques en publiant le courrier officiel accomagné de ce message : "Je vis en Angleterre depuis 23 ans et aujourd'hui, voilà ce qu'ils m'envoient. J'aime la Grande-Bretagne. Jusqu'à aujourd'hui, je me considérais ici comme chez moi, mais ils viennent de me signifier après 23 ans de paiement des taxes et impôts dans ce pays, que je n'étais pas le bienvenu. Que ce passe-t--il dans ce monde ? #thankyoubrexit". Il ajoute à l'adresse du Premier ministre Boris Johnson : "ai-je fait quelque chose de mal ?". Une nouvelle reprise illico par les journaux britanniques. 

L'appel du chef sur les réseaux sociaux a été entendu. Il a été joint par l'administration britannique qui lui a conseillé d'entreprendre des démarches complémentaires afin qu'il obtienne le sésame lui permettant de continuer à travailler en Grande-Bretagne.

#claudebosi #brexit