×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Focus sur les femmes en cuisine, édito du journal du 23 janvier 2020

Restauration - mardi 21 janvier 2020 09:59
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


La présence des femmes est incontournable dans le métier, mais elles y sont encore minoritaires et parfois victimes d’un traitement inéquitable. À commencer par les salaires, inférieurs de 9,5 % à ceux des hommes, selon un sondage initié par l’association Les Grandes Tables du monde.

Nous vous proposons une enquête en quatre parties (lire ci-contre) qui couvre la carrière des femmes depuis leur entrée en stage jusqu’à ce qu’elles arrivent à se faire une place en cuisine, en passant notamment par la maternité. Ce sont des femmes qui racontent, avec leurs mots, ce qu’elles ont vécu. La parole se libère autant sur le banal machisme de certains que sur la misogynie qui souvent les prive d’un accès équitable aux postes à responsabilité. Un phénomène qui n’épargne aucun secteur d’activité et qui doit évoluer.

Elles n’entrent pas dans une guerre des sexes stérile. Elles ne souhaitent pas de passe-droit ou de favoritisme, seulement bénéficier du même traitement que les hommes. Les femmes veulent être entendues et reconnues pour leurs compétences. Ni plus ni moins.

Une prise de conscience s’opère progressivement, pour ne pas dire trop lentement. Les problèmes de recrutement que rencontrent les professionnels sont peut-être un accélérateur pour la promotion des femmes. En leur ouvrant plus largement les portes, le métier a tout à y gagner.

#edito


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en CHR : outils pratiques
par Jean-Claude Oulé
Services