×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Moma Group met les bouchées doubles

Restauration - vendredi 26 avril 2019 11:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Adossée depuis 2016 au groupe Barrière, l'entreprise forgée par Benjamin Patou multiplie les ouvertures de restaurants prestigieux. Soit 21 M€ d'investissements prévus pour le premier semestre 2019.



Manko, Lapérouse, La Gare de la Muette, Bus Palladium… Autant d’enseignes appartenant à Moma Group. L’entreprise, fondée en 1997 par Benjamin Patou, a débuté dans le monde de la nuit avant de se diversifier. Au menu : traiteur, conseils et événements culturels et, depuis 2014, restauration. Dopée par l’entrée à son capital du groupe Barrière, la société appuie sur l’accélérateur et vise une trentaine d’établissements d’ici la fin de l’année, avec un agenda chargé.

En janvier, Moma Group inaugurait à Paris Ran, un restaurant japonais raffiné. En février, le Victoria - "cuisine méditerranéenne et ambiance festive" - était dupliqué à Saint-Barthélemy, aux Antilles, avant d’être franchisé à Saint-Tropez, dès le mois de juin. Le 22 avril, La Gare de La Muette (ex-propriété de Bertrand Restauration) mettra à l’honneur les "cuisines du monde" sous la houlette du chef péruvien Gaston Acurio, avec "quatre cuisines spectacles et un immense barbecue argentin de 11 mètres de long". Fin mai, le Lapérouse, désormais piloté par les chefs Jean-Pierre Vigato et Christophe Michalak, rouvrira ses portes, suivi au second semestre par Le Bœuf sur le toit, acquis avec le chanteur Patrick Bruel.

 

Réveiller les belles endormies

La recette du Moma Group ? "On va chercher de belles endormies - des lieux qui ont un potentiel important ou des endroits historiques -, puis faire un casting fort entre un grand décorateur et un grand chef, aborder les choses sous forme événementielle ou expérientielle, et enfin saupoudrer d’une bonne dose de communication", explique Benjamin Patou, qui espère dupliquer nombre de ses concepts.

Food Society - le plus grand food-court d’Europe prévu aux Ateliers Gaité à Paris et à Lyon-Part-Dieu à l’horizon 2020 - sera ainsi déployé dans tous les centres commerciaux du groupe Unibail-Rodamco-Westfield. Le Café Lapérouse, hébergé au sein de l’Hôtel de la Marine, rouvrira en juin 2020, avec une carte signée Jean-François Piège. Un concept jouant sur "l’image du luxe à la française", et que Benjamin Patou entend exporter au Moyen-Orient et en Asie. Le Manko, lui aussi confié à Gaston Acurio, sera présent à Doha et au Luxembourg dès l’automne, tandis que le Shellona vise plutôt Miami et Ibiza. Le Rural, créé en collaboration avec le chef Marc Veyrat, parie quant à lui sur l’Hexagone, ses zones commerciales et ses lieux de flux (aéroports, gares…).

Grâce à cette croissance externe, Moma Group a réalisé une progression de plus de 20% de son chiffre d’affaires pour la troisième année consécutive... et ne compte pas en rester là. L’objectif est d’atteindre les 160 millions d’euros en 2021, contre 98 millions fin 2018.

#MomaGroup #BenjaminPatou #Manko #Laperouse #LaGaredelaMuette  #Ran #LeBoeufsurletoit #GastonAcurio


Violaine Brissart
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services