Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

Subway sur les chapeaux de roue

Restauration Snacking - mardi 8 juin 2010 16:09
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La chaîne américaine de sandwiches a ouvert son 200e restaurant en France et annonce plus de 70 ouvertures d’ici la fin de l’année. Son objectif : être le leader de la restauration rapide dans l’Hexagone avec 1 400 points de vente en 2015.




Sur les 2 milliards de sandwiches vendus en France, 50 millions sont vendus par Subway, revendique Thierry Rousset, directeur général de Subway France. Constatant que le temps consacré au repas est passé de 1 h 38 en 1975 à 31 minutes en 2009 (source : cabinet Gira Conseil) et que les consommateurs ont de nouvelles attentes (manger vite, bien et équilibré), il estime, de plus, que cela laisse une belle marge de progression pour son enseigne qui s’est implantée en 2001 en France. Sans oublier que 55, 3 % des sandwiches sont vendus dans les circuits traditionnelles (restauration rapide à la française et anglo-saxonne, cafés, bars, brasseries).

Le concept de Subway repose sur des sandwiches préparés sous les yeux du client. À partir des recettes de base, celui-ci a la possibilité de décliner son propre sandwich en y ajoutant légumes, sauce ou condiments. La chaîne se présente comme une alternative à la restauration rapide traditionnellement hypercalorique. Thierry Rousset tient à rappeler que 8 des sandwichs de base contiennent moins de 400 calories et ont reçu le label Gustino, le  programme d’alimentation développé par Ticket restaurant.

 

Retour sur investissement en trois à cinq ans


Le premier restaurant Subway a ouvert ses portes il y a neuf ans, dans le quartier de la Bastille. Après une période d’ajustement du concept au marché français, la chaîne s’est structurée pour se concentrer sur son développement. À l’été 2008, elle célébrait l’ouverture de son 100e restaurant et en mai 2010, le 200e, à Bayonne (64). Pour se déployer, Subway mise sur certains de ces franchisés qui deviennent agents de développement sur leur territoire. Fort de leur expérience, ils peuvent juger des besoins, de l’opportunité d’un emplacement et du recrutement. “Nous projetons d’ouvrir notre 300e  restaurant d’ici à douze mois et notre rythme de croissance correspond à celui que nous avons connu en Grande-Bretagne. Pays où nous sommes numéro 1 devant Mc Donald’s depuis 2008, en termes de points de vente”, précise le directeur Subway France.
La sélection du futur franchisé commence par une immersion initiale sur site, suivie de deux semaines de formation sur le terrain, puis d’une formation théorique au siège. Il faut entre un à deux mois pour préparer le candidat à prendre en main l’établissement. Il bénéficie d’une assistance permanente et des prestations du cabinet KPMG pour le suivi de sa gestion et de sa comptabilité. Une fois ces étapes passées, le futur franchisé peut compter sur un retour investissement en trois à cinq ans, en moyenne. Mais le meilleur argument pour Thierry Rousset est que plus de 50 % des franchisés détiennent plus d’un restaurant. Il est vrai que la chaîne favorise cette politique en diminuant les droits d’entrée pour les établissements supplémentaires détenus par le franchisé.

Pascale Carbillet

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services
  Articles les plus lus