Actualités
Accueil > Actualités > Recettes et techniques

#Coronavirus : Recette adaptée à la grippe Gruau de riz (Okayu) par Emilie Félix-Getz

Recettes et techniques - jeudi 2 avril 2020 10:34
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Gruau de riz - Okayu - Emilie Félix-Getz
© Emilie Félix-Getz
Gruau de riz - Okayu - Emilie Félix-Getz

Pour 4 bols de 200ml

INGREDIENTS PRINCIPAUX

  • 1 litre d’eau minérale naturelle volcanique à température ambiante
  • 250 gr de riz japonais
  • 1/2 cc de sel

INGREDIENTS DE FINITION AU CHOIX

  • Gingembre râpé
  • Cébette, ciboulette, ciboule
  • Umeboshi
  1. Lavage du riz

Dans une calotte, ajouter au riz une grande quantité d’eau, mélanger juste quelques instants et jeter l’eau, sans quoi le riz risque de l’absorber. Le riz sec est fragile, il risque donc de se casser si on le frotte sans l’avoir hydraté.

Sans trop exercer de pression, frotter le riz humide entre vos deux mains une vingtaine de fois. Remplir à nouveau la calotte d’eau et rincer, jeter l’eau.

Répéter l’opération de frottage puis rinçage jusqu’à ce que l’eau de rinçage soit claire.

Verser délicatement de l’eau sur le riz, brasser légèrement puis jeter l’eau et bien égoutter. Il est inutile de faire tremper le riz pour cette recette.

  1. Cuisson du riz

Dans une marmite, ajouter l’eau et le riz puis faire chauffer à découvert (important).

Ajouter le sel à ébullition.

A feu très doux (le riz ne doit pas bouillir), laisser cuire 40 à 50 min sans remuer. On peut ajouter de l’eau en cours de cuisson si nécessaire.

Le riz est cuit quand il affleure en surface.

Servir saupoudré de cébette et de gingembre râpé. Si vous avez des umeboshi, c’est parfait, cela étant, un ouvrage médical chinois déconseille de l’associer à la ciboule.

#Coronavirus

Emilie Félix-Getz

Pour en savoir plus :

L’Okayu est le petit déjeuner typique des temples zen au Japon. Il est également recommandé pour les
lendemains de fêtes ou les personnes malades, agrémenté, dans ce cas précis, d’une prune umeboshi.
L’umeboshi (acide, astringente, tiède) est une petite prune fermentée dans le sel et le shiso rouge. En réalité, elle fait partie de la famille des abricots. Hydratante et désaltérante, elle étanche la soif et apaise la toux.
Elément phare de la macrobiotique (diététique curative) de Georges OHSAWA, elle est conseillée en cas de
troubles de la digestion ou de parasites intestinaux.

____________________________

Retrouvez l'article d'Emilie Félix-Getz : Coronavirus : contaminé, comment m'alimenter ?

Retrouvez la recette adaptée à la grippe : Kumquats confits d'Emilie Félix-Getz

____________________________

www.wayo-paris.com

Email : info@wayo-paris.com

_____________________________

Nos équipes restent mobilisées pour vous tenir informés :

Vous pouvez accéder à tous nos services, nous poser vos questions et nous laisser vos commentaires.
Pour vous accompagner au mieux, les articles et les questions-réponses de SOS Experts sont désormais accessibles à tous.
• Suivez l’actualité en temps réel sur www.lhotellerie-restauration.fr/hashtag/Coronavirus et sur nos réseaux sociaux
• Retrouvez une synthèse dans notre newsletter quotidienne (inscription gratuite).

Journal & Magazine
#CORONAVIRUS
Offre spéciale d'abonnement gratuit jusqu'au 30 juin 2020
Services