×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Ouragan Irma : les mesures exceptionnelles prises par les assureurs

Juridique et social - vendredi 15 septembre 2017 15:13
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Dans un communiqué, la fédération française des assureurs (FFA) indique que les assureurs, en étroite collaboration avec le Comité des Assureurs Antilles-Guyane (CAAG), ont pris un certain nombre de mesures exceptionnelles.




Prenant en compte la situation particulièrement difficile des sinistrés des collectivités de Saint Barthélémy et de Saint Martin, la FFA a pris les engagements suivants :

Autoriser les déclarations de sinistres par tous moyens : téléphone, Internet, lettre simple.

Accepter les déclarations de sinistres au-delà du délai réglementaire de 10 jours à partir de la déclaration de l'état de catastrophe naturelle, et ce jusqu'au 15 octobre prochain. L'état de catastrophe naturelle a été reconnu par un arrêté publié au Journal Officiel du 9 septembre. Les assureurs laissent donc un délai supplémentaire d'un mois pour faire la déclaration.

Etre compréhensif quant aux moyens d'attester des dommages. La facture est la règle contractuelle mais compte tenu des circonstances tout autre justificatif (photo, témoignages, ...) pourra être présenté.

Avances : tout assuré dont la résidence principale est inhabitable recevra une avance immédiate de son assureur pour faire face à ses besoins urgents.

Pillage chez les particuliers : tout particulier assuré contre le vol, s'il est victime de pillage, bénéficiera de cette garantie, hors application des conditions d'effraction ou d'agression qui y sont généralement liées.

Déblayage des véhicules : le coût du transport des véhicules assurés, endommagés sur la voie publique sera pris en charge dans tous les cas par son assureur.

Pour ce qui est des franchises dans le cadre d'une indemnisation en cas de catastrophe naturelle, celles-ci s'appliqueront telles que prévues par la loi, mais sans aucune majoration.
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services