×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Un bilan 2021 plutôt positif pour le groupe Logis Hôtels

Hôtellerie - mercredi 12 janvier 2022 10:00
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Même si 2021 se termine avec un chiffre d'affaires à la baisse, le groupe Logis Hôtels a connu des périodes, telles les vacances de la Toussaint, à + 75 % par rapport à 2019. Retour sur une année aux allures de montagnes russes avec Karim Soleilhavoup, patron du groupe hôtelier.



'En 2021, nous avons alterné entre moments difficiles et périodes d'euphorie touristique', constate Karim Soleilhavoup, à la tête du groupe Logis Hôtels .
© DR
'En 2021, nous avons alterné entre moments difficiles et périodes d'euphorie touristique', constate Karim Soleilhavoup, à la tête du groupe Logis Hôtels .

Nous avons appris à danser sous la pluie. Il paraît que ça stimule la créativité.” Karim Soleilhavoup reste positif. Lorsque le directeur général du groupe Logis Hôtels regarde 2021, il parle d’une année durant laquelle “nous avons su être agiles et nous adapter”. Il a fallu, en effet, maintenir un cap dans un contexte qui alternait entre “moments difficiles durant le premier quadrimestre” et “périodes d’euphorie touristique, comme pendant l’été”. Si Logis Hôtels boucle 2021 avec un chiffre d’affaires à - 12 %, “nous avons eu une saison estivale à + 32 % en chiffre d’affaires par rapport à 2019, des congés de la Toussaint à + 75 % et des vacances de Noël à + 13 %”, constate Karim Soleilhavoup. “Un rythme digne des montagnes russes”, ajoute-t-il. 

Le résultat final est plutôt satisfaisant : “En 2019, le chiffre d’affaires réalisé par la centrale de distribution Logis Hôtels approchait les 151 M€. En 2020, nous avons terminé à 99,9 millions et, en 2021, à 132 millions.” Ce qui pousse le directeur général à parler de “reprise”, “mais avec des écarts colossaux entre les régions, les moments, les hôteliers”. Ainsi les établissements saisonniers du littoral, qui ont ouvert de mars jusqu’à la Toussaint, “sont passés entre les gouttes”. Ce qui n’est pas le cas des hôteliers urbains, à forte clientèle groupes ou internationale, ouverts toute l’année : “Ils ont eu les très hauts et les très bas, avec la difficulté en plus de la gestion du personnel”, observe Karim Soleilhavoup. Il souligne aussi l’épuisement “physique et psychologique” de certains.

Les premières réservations pour août 2022, réalisées dès décembre 2021

Qu’en sera-t-il de 2022 ? “L’année démarre avec un coup de frein assez brutal, que l’on doit au retour du télétravail et aux amendes pécuniaires qui menacent ceux qui ne le respecteraient pas”, commente Karim Soleilhavoup. Une situation que le patron du groupe Logis Hôtels espère ne pas voir perdurer. Surtout que d’autres signes sont d’ores et déjà encourageants. À l’instar des premières réservations pour août 2022, réalisées dès décembre 2021. “Pour nous, 2022, c’est une année de conquête en France, sur le segment premium et à l’international.” Avec un nouveau découpage de l’offre hôtelière : “Le soir et la nuit, ce sont les clients qui ont une chambre. Le jour, ce sont les voyageurs coworkeurs, les télétravailleurs locaux, la clientèle du spa, ceux qui cherchent une borne électrique… Logis Hôtels est le groupe qui a le plus de clients qui viennent pour autre chose que dormir.” Conséquence : en six mois, une soixantaine d’espaces de coworking ont été créés.

#logishotels


Anne Eveillard
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fruits et légumes : dictionnaire
par Frédéric Jaunault
Services