×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le premier hôtel sur le thème du tatouage ouvre à Paris

Hôtellerie - mercredi 13 octobre 2021 11:56
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Gary Siwsanker, directeur de l'Ibis Styles Paris Gare de l'Est Magenta, a fait de sa passion le décor de son hôtel. Depuis l'ouverture, en mai dernier, le succès est au rendez-vous.



Avec un nombre d’adeptes en constante augmentation depuis une vingtaine d’années, le tatouage passe aujourd’hui les portes des hôtels. À Paris, l’Ibis Styles Paris Gare de l'Est Magenta est le premier établissement en France décoré sur ce thème. Une évidence pour son directeur, Gary Siwsanker, lui-même passionné de tatouage : “Lorsque l’hôtel a été rénové, j’ai monté un dossier pour convaincre nos propriétaires, le groupe Gad, d’adopter cet univers. Ils ont été extrêmement ouverts d’esprit et ont accepté ma proposition !”  Laurence Gad, qui dirige le groupe Gad (13 hôtels franchisés Accor), le souligne : “Chaque Ibis Styles doit avoir sa personnalité, être différent. L’univers du tatouage nous permet de nous démarquer tout en étant très tendance.”

Après presque deux ans de travaux, interrompus en raison du Covid, l’hôtel 3 étoiles a été entièrement rénové pour passer de 42 à 51 chambres sur cinq niveaux, chacun adoptant un thème phare du tatouage : Old School, le style rétro et traditionnel, New School, une version modernisée du précédent avec des dessins aux contours plus épais, Maori-tribal, aux motifs géométriques, japonais, en référence à la tradition des yakusas, et ornemental. Une décoration réalisée par l’artiste Jean-Marc Dos Santos, lui-même passionné par cet univers, qui a également dessiné une grande fresque représentant des carpes koi (d’ornement) pour la salle des petits déjeuners, ainsi que toute la signalétique de l’hôtel.

 


Des évènements en lien avec le thème

Depuis la réouverture en mai dernier, la fréquentation ne cesse d’augmenter : “Le taux d’occupation a atteint 50 à 55 % cet été - un très bon chiffre pour Paris -, 73 % en septembre et, depuis le début du mois d’octobre, nous affichons presque complet. Notre localisation, à proximité de la gare de l’Est, est certainement un atout, mais nous avons aussi de très bons retours concernant la déco et la qualité de l’accueil.”, souligne le jeune directeur de 28 ans, précédemment directeur adjoint du Mercure Pont Mirabeau, à Paris.

Et pour rester dans le thème de son établissement lors de l’inauguration officielle, le 12 octobre dernier, Gary Siwsanker a organisé, avec la start-up My Artist Place, une soirée en compagnie de l'artiste tatoueuse Anaïs Dubois, qui a tatoué sur place 10 personnes préalablement inscrites, à partir de flashs tatoos (des dessins prêts à être tatoués). “L’idée est d’organiser des événements de temps en temps pour animer et faire connaître l’hôtel, et d’échanger avec nos clients et visiteurs”, explique le directeur, ravi du succès de l’opération.   

 

#GarySiwsanker  #Gad #JeanMarcDosSantos #ibisStyles


Roselyne Douillet
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Tours de main
par Marcel Mattiussi
Services