Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Les vacances près de chez soi, nouveau marché pour les hôtels haut de gamme

Hôtellerie - mardi 22 septembre 2020 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Proposer à clientèle locale de faire une pause le temps d'un week-end, de vivre une expérience à part et de bénéficier de packages spécialement étudiés : cette tendance permet aux hôtels 4 et 5 étoiles d'avoir de nouveaux clients en fin de semaine, notamment à Paris où la clientèle d'affaires et internationale manque toujours à l'appel.




À quels clients s’adresser quand on est un hôtel haut de gamme alors que les touristes et la clientèle d’affaires ne sont pas revenus ? Une question épineuse pour les établissements depuis le déconfinement à laquelle tente de répondre le site staycation.co. Lancé en 2017, celui-ci propose des promotions composées d’une nuit dans un établissement haut de gamme, complétée par un supplément : un dîner, une piscine privatisée, un massage, des cours de cuisine, de yoga, de mixologie…

À sa création, le site vendait uniquement ses packages pour le dimanche soir, jour où le taux d’occupation est le plus faible, puis il a commercialisé des nuitées en semaine. Trois ans après, il se positionne plus comme une entreprise de divertissement que comme un site de réservation. “Le client consomme l’hôtel comme il consommerait un spectacle. Nous concurrençons plus les théâtres, les opéras, que les OTA”, affirme Mathieu Dugast, l’un des trois cofondateurs avec Kevin Hutchings et Mathieu Ecollan. 

Chaque mercredi, des offres de séjour pour la semaine à venir sont mises en ligne avec des réductions pouvant aller jusqu’à 50 %, ce qui les rend accessibles à un public plus large : “Nous voulions créer un troisième marché, avec une clientèle que ces hôtels ne touchaient pas avant, plus jeune, plus grand public. L’âge moyen est de 31 ans. Ce sont des clients qui allaient peu auparavant dans l’univers du luxe.” Des jeunes actifs, très présents également sur les réseaux sociaux, où ils parlent de leur séjour, de l’hôtel, ce qui les rend prescripteurs. Le site recense aujourd’hui 600 000 internautes inscrits et se revendique comme le premier apporteur d’affaires pour les hôtels le week-end après la réservation en direct. Le taux de commission pour les hôteliers est de 20 %. Le week-end, nous représentons en moyenne entre 20 % à 30 % du taux d’occupation des hôtels avec qui nous travaillons, et jusqu’à 60 % pour certains”, souligne Mathieu Dugast.

 

Repositionner son offre

Au Marriott Renaissance République à Paris (Xe), les deux-tiers de la clientèle était, avant le début de la crise sanitaire, composée de clients en provenance des États-Unis. Depuis sa réouverture, l’établissement a donc conçu de nouveaux packages pour se repositionner sur le marché français.  En plus de la nuit et du petit déjeuner, ceux-ci comprennent notamment la privatisation du jacuzzi et du sauna pendant 25 minutes, un massage en cabine duo et une demi bouteille de champagne : “Nous sommes ravis d’avoir fait évoluer notre offre, notamment sur le week-end”, affirme Maxime Maillet, directeur des opérations de l’établissement.

À Paris (IXe), Le Ballu est partenaire du site staycation depuis son ouverture en juin 2019. Cet été, l’hôtel a affiché un taux d’occupation moyen de 43 % et un prix moyen de 185 €, avec une clientèle composée presque pour moitié de Parisiens qui ont apprécié climatisation, restaurant extérieur et  privatisation pendant 45 minutes de la piscine intérieure et du spa, notamment pendant les journées caniculaires du mois d’août. L’établissement a même enregistré 100 % de taux d’occupation le samedi 8 août, et 86 % le 14 août.

 

Un rôle à jouer dans la reprise

Mathieu Dugast confie : “Nous avons aujourd’hui 200 hôtels partenaires, dont 140 à Paris et ses alentours, dont 80 % ont rouvert leurs portes. Le panier moyen est de 210 € pour deux personnes tout inclus, avec une gamme de prix très étendue : le tarif peut aller, hors réduction, de 250 € pour deux personnes au Mob Hotel de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) pour un package incluant nuit, pizza, champagne et petit déjeuner, et jusqu’à 1 200 € pour une nuit au Bristol avec accès à la piscine, au jardin et accueil VIP.

“L’hôtellerie a un vrai rôle à jouer dans la reprise. Beaucoup d’hôteliers ont fait énormément d’efforts, notamment dans la qualité du service. Certains sont très créatifs pour proposer des offres originales”, parfois en s’associant avec des partenaires voisins, par exemple des musées, un site d’accrobranche, des activités de plein air...

Après Paris, Londres et la Côte d’Azur, Staycation vient de se lancer sur Lyon et ses environs (comprenant la Bourgogne jusqu’à Annecy et Chamonix) et compte déjà 40 hôtels partenaires. Une nouvelle étape pour le site qui souhaite se développer encore sur la France et augmenter le nombre de ses partenaires.

 

#staycation  #MathieuDugast  #MarriottRenaissanceRepublique #Ballu


Roselyne Douillet