Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Pour relancer l'activité, les hôtels se mobilisent

Hôtellerie - vendredi 17 juillet 2020 15:33
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

En raison de la crise sanitaire, les clients hésitent à séjourner à l'hôtel. Pour les attirer pendant la période estivale et même l'après saison, les établissements multiplient les offres commerciales et adaptent leur stratégie marketing.



Ouvert en juin 2019 dans l'ancien Hôtel-Dieu, monument historique et emblématique de Lyon (Rhône), le nouvel Intercontinental (5 étoiles) s'est rapidement imposé comme l'un des fleurons de l'hôtellerie de luxe lyonnaise. Ses 144 chambres et suites, son immense bar et restaurant gastronomique séduisent autant une clientèle de loisirs que d'affaires, et notamment les visiteurs internationaux - qui représentaient jusqu'alors 60 % de la clientèle. Reste qu'aujourd'hui, ces derniers font cruellement défaut en raison de la crise sanitaire qui sévit partout dans le monde. Face à cette situation inédite, l'hôtel Intercontinental a dû revoir sa stratégie marketing.

Nous avons lancé cinq nouvelles offres afin de séduire et fidéliser les touristes français qui représentent désormais 85 % de notre clientèle. L'objectif est de les inciter à faire étape dans la ville pendant leurs vacances, Lyon ayant une situation géographique idéale. Nous espérons qu'il en sera de même pour les touristes européens de proximité qui viendront dans le sud de la France”, explique Madelijn Vervoord, la directrice générale de l'Intercontinental Lyon Hôtel-Dieu. Pour séduire tous ces visiteurs et répondre à leurs attentes, l'hôtel a segmenté ses offres qui s'adressent ainsi soit aux familles, soit aux Lyonnais, soit aux vacanciers en route pour le Sud. À l'instar de l'offre ‘Route 69’, qui inclut une nuitée en surclassement avec petit déjeuner, le lavage de la voiture et une place de parking ! “La voiture sera le mode de déplacement le plus utilisé cet été. D'où l'idée de choyer nos visiteurs qui font étape”, complète la directrice. Avec son offre ‘Cap vers le Sud’, l'établissement a même créé, avec ses homologues, les hôtels Intercontinental de Bordeaux et de Marseille, une formule originale qui permet aux touristes de séjourner deux nuits dans l'un de ces établissements de luxe situés dans les trois capitales méridionales. Avec ses offres originales, l'Intercontinental lyonnais espère ainsi maintenir son activité cet été, son taux d'occupation avoisinant les 45 %.

 

Adapter l'offre à une nouvelle clientèle

Autre établissement lyonnais à innover cet été : le Mob Hôtel, situé dans le quartier de la Confluence, face à la Saône. Ce boutique-hôtel trendy joue notamment la carte de la staycation (séjour près de chez soi) et de l'humour, avec son offre ‘parents indignes’. Les enfants sont gardés et occupés par de nombreuses activités (ateliers potager, chasse au trésor, yoga...) jusqu'à 14 heures pour laisser les parents se reposer ou visiter la ville. De même, l'hôtel propose aux citadins un moment d'évasion le temps d'un week-end, avec son offre ‘Fuguer au Mob’ qui permet de profiter d'une chambre avec terrasse et d'une bouteille de champagne ! De quoi séduire la clientèle lyonnaise et régionale avide de s'accorder une parenthèse sans partir loin de chez elle.

Dans le département voisin de l’Ain, le Jiva Hill, hôtel 5 étoiles situé au pied du Jura et à proximité de Genève, lance également de nouvelles offres à destination d'une clientèle qui sera cet été majoritairement franco-suisse et de proximité, à défaut des visiteurs du Moyen-Orient qui avaient l'habitude de séjourner dans l'établissement pendant l'été. “Pour rassurer la clientèle en ces temps incertains, nous avons par exemple assoupli notre politique d'annulation, avec la possibilité d'annuler son séjour la veille avant 16 heures. De même, nous encourageons les longs séjours car notre hôtel est une destination de vacances en soi avec de nombreuses activités d’extérieur proposées dans un cadre très ressourçant. Notre clientèle vient ici pour décompresser. Nous proposons ainsi une réduction de 20 % pour trois nuits, quatre nuits pour le prix de trois ou encore sept nuits pour le prix de cinq... Nous avons aussi étoffé nos packages et créé des stages de tennis couplés à des cours d'anglais pour les enfants”, explique Aurélie Daractz, directrice commerciale et communication du Jiva Hill. L'hôtel qui espère atteindre un taux d'occupation de 60 % cet été, a d'ailleurs renforcé sa communication sur les réseaux sociaux et lancé une campagne sur le tram de Genève pour séduire la clientèle locale.

#Lyon #Rhone #Ain #Intercontinental #JavaHill


Stéphanie Pioud
Journal & Magazine
Services