×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Post-Covid : cinq conseils pour rouvrir un hôtel

Hôtellerie - mardi 28 juillet 2020 10:53
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Comment se réinventer en vue de la réouverture de son établissement ? Que faut-il améliorer, voire transformer ? Eléments de réponses avec Youri Sawerschel, fondateur du cabinet Creative Supply.




L'hôtel Le Grand Quartier a d'abord rouvert sa cour-jardin, en organisant dîners, brunchs et barbecues.
© DR
L'hôtel Le Grand Quartier a d'abord rouvert sa cour-jardin, en organisant dîners, brunchs et barbecues.

La réouverture d’un hôtel n’a rien de simple en cette sortie de crise sanitaire. Il faut trouver la façon d’équilibrer coûts fixes et coûts variables”, explique Youri Sawerschel. Comment s’y prendre ? Le consultant et fondateur du cabinet Creative Supply parle avant tout de rapidité et réactivité.

  1. Il faut rouvrir le plus vite possible, surtout pour les hôtels urbains. Car cela permet de maintenir le contact avec la clientèle, garder les équipes et les motiver”, détaille Youri Sawerschel.
  2. Pour le consultant, cette réouverture peut se faire progressivement : d'abord en installant une terrasse, par exemple, ou en poursuivant une formule à emporter qui a pu être instaurée durant le confinement.
  3. Quant à l’hygiène, “il faut rendre visibles toutes les actions mises en place, sans pour autant perdre de vue qu’un hôtel n’est pas un hôpital”. Il cite en référence le groupe Kempinski, qui a baptisé 'White glove services ' l’ensemble des initiatives prises post-Covid. Ainsi, chaque salarié du groupe hôtelier porte gants et masque, et du gel hydro-alcoolique et des masques sont à disposition des clients. Enfin, les procédures de nettoyage des chambres, ascenseurs et espaces publics sont renforcées.
  4. Youri Sawerschel évoque aussi “l’usage alternatif” d’un hôtel. À l’instar du groupe Honotel, qui, en partenariat avec MorningCroissant - plateforme de location de meublés -, propose désormais de très longs séjours à des tarifs avantageux. Quant à l’hôtel Le Grand Quartier, à Paris (Xe), certaines de ses chambres sont converties en bureaux. Autre exemple parisien : l’hôtel French Theory (Ve) accueille des artistes en résidence.
  5. Enfin, Youri Sawerschel insiste : “C’est le moment de tester des choses !” Comme l’installation d’une borne de self-checking ou encore la création d’un tchat sur le site Web de son hôtel.

 

#Coronavirus #Reouverture


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Evaluer, acheter et vendre un fonds de commerce en CHR (avec tableur d’estimation)
par Jean Castell
Services