Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Atelier déco : 1898 The Post, une authentique identité néogothique

Hôtellerie - vendredi 31 juillet 2020 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Gand (BELGIQUE) En plein coeur de la ville, un ancien hôtel des postes et télégraphes accueille des visiteurs pour la nuit dans un décor d'époque...



Du fer forgé et soudé dans la charpente, un style néogothique, une vue à couper le souffle dans les derniers étages (la tour culmine à 54 mètres), le décor est planté. Construit en 1898 pour l'Exposition universelle de 1913, à Gand (Belgique), ce qui était un bâtiment dédié aux postes jusqu'en 2001 abrite désormais des commerces au rez-de-chaussée et 38 chambres d'un hôtel de luxe dans les étages supérieurs.

 

Deux ans de travaux

L'ensemble respire la fin du XIXe siècle. En 2015, après le rachat du bâtiment par Geert de Paepe, les travaux ont été entrepris par le groupe hôtelier Zannier sous contrat de management. “Nous nous inspirons du lieu original pour en faire quelque chose qui respecte son histoire”, détaille Quentin Guiraud, responsable communication du groupe. “Il s'agit d'un bâtiment classé, à l'intérieur nous n'avons touché à aucune cloison. C'était complexe, en raison de la configuration du lieu. Il y avait beaucoup de petites pièces très hautes sous plafond (4,5 m). Nous avons beaucoup joué dessus pour conserver l'identité des lieux.” Chaque chambre de l'hôtel était un bureau. Aujourd'hui, chacune porte un nom qui rappelle le passé du bâtiment : Postcard, Letter, Carriage... Dans chaque chambre est affichée une copie des plans initiaux du bâtiment pour rappeler encore l'identité du lieu.

 

Une décoration soignée

“Tous les lits ont été choisis pour leur confort et créés pour nous uniquement. En revanche, pour ce qui concerne les assises, toutes ont été créées sur mesure sur des plans d'époque. Ce sont des répliques de fauteuils de 1898, créés dans les codes couleurs de l'hôtel.” Pour ce qui est des couleurs, le vert studio green des murs était une couleur révolutionnaire à l'époque de la construction du bâtiment, qui plaisait beaucoup à l'architecte, Louis Cloquet. “Nous avons beaucoup joué sur les matières. Elles sont généreuses, avec des rideaux épais, par exemple. Il y a des matières comme le coton, des choses assez riches que l'on trouve dans les Flandres.” Les bureaux sont eux aussi des répliques de ceux qui existaient dans ces endroits. Refaits à l'identique, ils ont été recréés par des ébénistes sur les plans de Louis Cloquet. En résumé, ici, tout a été fait pour conserver une identité néogothique authentique.

 

#AtelierDeco #Gand #ThePost

Pour Aletheia Press, Corentin Escaillet

Des architectes d'intérieur embauchés à l'année

Le groupe Zannier n'en est pas à son coup d'essai avec 1898 The Post. Il tient en effet à l'identité des lieux qu'il exploite. C'est la raison pour laquelle le groupe a sa propre équipe d'architectes d'intérieur. “Un hôtel qui reprend un bâtiment va plutôt avoir tendance à sous-traiter, habituellement, explique Quentin Giraud. Nous voulons avoir la maîtrise du projet, depuis l'architecture jusqu'à l'exploitation. C'est une volonté d'avoir une équipe qui a la même vision qu'Arnaud Zannier [PDG du groupe Zannier NDLR], qui va faire ce que lui avait en tête. L'idée est toujours de s'inspirer du lieu original pour en faire quelque chose.”

Journal & Magazine
Services