×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Un peu d'histoire : Le Domaine des étangs

Hôtellerie - jeudi 9 mai 2019 15:19
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Massignac (16) Dans un parc de mille hectares, l'ancien château-fort et ses métairies abritent un hôtel 5 étoiles tenu par Garance Primat. Cette dernière s'efforce de faire vivre le domaine en préservant son environnement.



À mi-chemin entre Angoulême et Limoges, se cache un lieu singulier : le Domaine des étangs, à Massignac (Charente), un parc de 1 000 hectares qui abrite un château-fort datant du XIIIe siècle, sept métairies, une maison principale, un ancien moulin, onze lacs, et un élevage de vaches limousines. Après la Seconde Guerre mondiale, cette exploitation agricole, ancien fief des chevaliers de Chasteigner de La Roche-Posay, devient la propriété de Fleury-Michon. En 1980, Didier Primat, petit-fils du magnat du pétrole Conrad Schlumberger, tombe sous le charme de la propriété et en fait l’acquisition. Aujourd’hui, le domaine - dont l’hôtel 5 étoiles avec sa table étoilée est membre de Small Luxury Hotel - est tenu par l’une de ses filles, Garance Primat.

 

Respecter la tradition

La famille Primat s’est attachée à laisser le lieu dans un état le plus naturel possible, en créant un véritable écosystème. Si d’importantes rénovations ont été nécessaires, elles ont été menées avec “authenticité et sincérité”, explique Jean-François Magnan, le garde forestier. À l’image des métairies qui ont été restaurées en cohérence avec l’esprit d’origine. Les artisans locaux ont respecté au maximum les techniques d’antan. Tous les câblages ont été enfouis sous terre, pour ne rien laisser apparent. “Il a même fallu refaire les routes”, rappelle le garde forestier.

Le moulin, rattaché à l’un des étangs, a retrouvé de sa superbe. Aujourd’hui, il accueille un spa, mais tout est fait pour qu’il retrouve sa fonction originelle. Des thermes ont également été aménagés dans le sous-sol du château. Garance Primat s’est aussi attaquée à la rénovation du château, avec comme objectif de rallumer les étoiles de ce domaine.

 

Cabinet de curiosité

Dans les combles du château a été aménagé un immense espace, équipé de multiples jeux, de malles remplies de déguisements pour les enfants, d’un baby-foot, d’un billard, de canapés… Le château abrite plusieurs salons, dans lesquels sont installés des œuvres d’art comme celle, humoristique, de l’artiste contemporain américain Hans-Peter Feldman, installée dans un premier salon aux tons blancs. On retrouvera également une esquisse d’Henri Matisse et des luminaires en fleur de pissenlit dans un autre salon. Enfin, un troisième salon a été conçu dans l’esprit d’un cabinet de curiosité. On y retrouve des photos de mains, l’un des sujets de prédilection de la photographe Anne de Vandière. Ces trois salons ont pour point commun les thèmes du cosmos, de la nature et la libellule, qui symbolise la recherche d’équilibre et de cohérence, mais aussi la féerie. “Il faut être contemplatif, replacer l’homme dans son milieu, dans son univers”, assure Jean-François Magnan. Chaque métairie s’est ainsi vue baptiser du nom d’une constellation. La décoration du château à également été largement inspirée par ce thème.

L’établissement compte aujourd’hui une trentaine de chambres et suites, réparties entre le château et la maison principale. Les métairies sont quant à elle louées à part. Garance Primat a souhaité poursuivre l’objectif de ses parents en reprenant le domaine. L’établissement mélange les styles avec des hébergements dans des métairies offrant tout le confort nécessaire, des suites dans la maison principale, rénovées par Didier Primat, avec des espaces aménagés comme une maison de famille. À l’inverse, au sein du château, on retrouve sept chambres et suites à la décoration très sophistiquée, dont les aménagements ont été imaginés par Isabelle Stanislas en étroite collaboration avec Garence Primat.

 

#DomaineDesEtangs #GarancePrimat


Romy Carrere