×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Fiche pratique : Les actions concrètes en faveur de l'environnement en hôtellerie

Hôtellerie - mercredi 11 octobre 2017 10:49
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Pour réduire les émissions de carbone, il faut agir à tous les niveaux de l'hôtel pour réduire la consommation d'énergie : lutte contre le gaspillage de l'eau, contre les rejets de produits dans les nappes phréatiques et contre la pollution de l'air.




Économie de l'énergie électrique

• En collaboration avec le service technique, opter pour le choix d'ampoules à basse tension de faible consommation (lampes fluo-compactes ou tubes fluorescents) et adaptées aux endroits précis nécessitant de l'éclairage. La pose d'un télérupteur à l'entrée de la chambre, à la place de l'interrupteur général, dans lequel le client insérera sa clé (carte magnétique) permettra de couper entièrement l'électricité de la chambre à l'exception du minibar. Le personnel doit avoir conscience que l'utilisation de tous les éclairages de la chambre provoque une consommation électrique très importante. 

• Les plus grands consommateurs d'énergie sont les appareils de chauffage et/ou de climatisation. Dans la journée, faire régler par les femmes de chambre les thermostats d'ambiance sur un niveau tempéré, et demander au service du soir de baisser ces mêmes thermostats, en particulier pour le chauffage et compte tenu que les lits sont souvent équipés de couettes ou de couvertures très chaudes. 
La climatisation n'est pas compatible avec l'ouverture des fenêtres : si vos fenêtres ne sont pas équipées de contacteurs qui coupent la climatisation lorsque vous les ouvrez, pensez à informer votre personnel d'arrêter la climatisation au moment d'aérer la chambre (le noter dans la procédure nettoyage de la chambre si nécessaire). 

• Ne pas laisser les appareils de télévision en veille, de même que les ordinateurs. Les appareils électroniques laissés en veille ont une consommation significative. Le fait de les éteindre ne les endommage nullement. 

• Au renouvellement ou à l'achat de nouveaux appareils, privilégier les appareils économes en énergie (de classes A, A+, A++). Dans le cas de lave-linge, choisir des appareils à double arrivée d'eau (chaude et froide). Dans la mesure du possible, optimiser le remplissage des lave-linge et préférer les lavages à 40 C°, ou supprimer le prélavage. 

• Dégivrer régulièrement les minibars et réfrigérateurs.



Économie d'eau

La plus grande consommation d'eau dans un hôtel est générée par les salles de bains des chambres. La gouvernante et son équipe ont donc un très grand rôle à jouer dans cette démarche. 

• Mettre en place des systèmes d'économiseurs d'eau au niveau de la robinetterie des lavabos, baignoires et douches et au niveau des chasses d'eau. Un bain engloutit 150 à 200 litres d'eau et une douche de cinq minutes consomme 50 à 80 litres d'eau.

• Certains robinets sont équipés d'un rayon infrarouge ou ont un système de manette qui permet d'éviter de laisser couler l'eau en continu. 

• Les douchettes qui fonctionnent sur le principe Venturi (baisse du débit tout en maintenant la pression) permettent d'économiser jusqu'à 75 %. 

• Une chasse d'eau évacue entre 10 et 12 litres : les nouveaux systèmes permettent de limiter la consommation de celle-ci à moins de 3 à 6 litres par un système de double débit. 

• Faire la chasse au gaspillage : les procédures de nettoyage y pourvoiront. Veiller à ce que les femmes de chambre ne laissent pas couler inutilement l'eau lorsqu'elles nettoient les salles de bains, car un robinet ouvert débite 12 litres d'eau par minute. 

• Répertorier et signaler tout robinet qui fuit, toute chasse d'eau mal réglée et s'assurer de leur réparation par le service technique de l'hôtel. Installer des compteurs d'eau pour les postes les plus importants tels que, lingerie, étages, cuisine dont vous vérifierez régulièrement la consommation par des relevés hebdomadaires ou mensuels qui vous permettront de détecter toute anomalie éventuelle. 

• Arroser les plantes et les jardinières sur les terrasses tôt le matin ou en fin d'après-midi pour limiter les pertes d'eau par évaporation. 

• Faire participer le client dans cette démarche environnementale en l'impliquant et en l'informant au moyen d'un encart posé sur le lavabo ou accroché au porte-serviettes. La femme de chambre changera uniquement le linge de toilette sale posé parterre ou dans la baignoire selon les consignes mentionnées sur cet encart.

 

Lutte contre la pollution de l'eau

• Sensibiliser le personnel au respect des dosages des produits d'entretien.

• Dans le cas de dosage manuel des produits d'entretien ou lessiviels, rincer les emballages à l'eau lors de la dernière utilisation, et réincorporer la solution de rinçage ainsi obtenue dans le processus de lavage. 

• Certaines substances rejetées dans les égouts engendrent une pollution difficile à traiter par les stations d'épuration. C'est le cas des hydrocarbures, des huiles, des acides, des médicaments, des pots de peinture, etc. Certaines communes organisent pour cela des systèmes de collecte (se renseigner auprès des mairies). Informer le personnel à ce sujet.



Lutte contre la pollution de l'air

• Canaliser les odeurs (local poubelles, cuisine, odeurs de tabac) afin d'éviter certaines nuisances. Veiller à utiliser des produits destructeurs d'odeurs et des parfums d'ambiance, les plus naturels possible (essence naturelle de plantes). Préférez leur utilisation en vaporisateur ou diffuseur plutôt qu'en aérosols.

• Vérifier la propreté des bouches de ventilation des salles de bains, des grilles de climatisation des chambres et des parties communes.

• En lingerie, faire nettoyer très souvent les filtres des sèche-linge et les grilles de ventilation compte tenu de la forte propagation des poussières de linge.



Autres moyens d'action

• Utiliser du papier recyclé.

• Privilégiez les emballages réduits au minimum ou les éco-recharges (produits concentrés) car en consommant moins d'emballages, on consomme moins d'énergie...

• Lorsque vous changez de logo, de produits d'accueil ou de literie dans votre hôtel, pensez à les donner à des associations caritatives plutôt que de les jeter.


Corinne Veyssière

Journal & Magazine
Services