×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Choisir un sauna : l'entretien

Hôtellerie - vendredi 16 décembre 2016 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Cet équipement, qui doit être d'une hygiène irréprochable, doit être nettoyé régulièrement et bien ventilé.



Préférer un revêtement de sol en carrelage plutôt que des caillebotis, plus difficiles d'entretien.
© Thinkstock
Préférer un revêtement de sol en carrelage plutôt que des caillebotis, plus difficiles d'entretien.


• Ventiler


La cabine est équipée d'un volet de ventilation, souvent réglable, qu'il est indispensable de laisser ouvert. Cette ventilation assure une bonne circulation de l'air et, de ce fait, une température homogène dans la cabine. Elle garantit également une ambiance saine (en évitant toute stagnation d'humidité et le développement des bactéries, ce qui est essentiel) ainsi qu'un bon renouvellement d'air. Idéalement, il faut régler la ventilation pour qu'elle évacue un volume de 6 à 8 m3 par heure et par personne.

Il est conseillé de laisser la porte du sauna ouverte lorsque celui-ci n'est pas utilisé, toujours pour lutter contre l'humidité.


• Nettoyer le bac à pierre du poêle traditionnel

Il doit être nettoyé deux à trois fois par an, selon l'usage. Pour cela, il suffit de retirer les pierres et d'enlever les résidus qui se seront déposés au fond du bac (poussières, morceaux de pierre, tartre…).


• Installer un siphon

Ce n'est pas obligatoire, mais cela facilite le nettoyage du sol pour évacuer les peaux mortes et la sueur des utilisateurs. Il est déconseillé de le placer au centre de la cabine.


• Préférer un revêtement de sol en carrelage

Les caillebotis sont certes plus beaux, plus typiques, plus agréables aux pieds et non glissants, mais il est nécessaire de les relever lors du nettoyage du sol et de les faire sécher, ce qui est assez fastidieux.


• Laver les banquettes et dossiers

En utilisant une brosse et une éponge mouillée avec un peu de désinfectant… on comprend tout l'intérêt d'exiger le port d'une serviette (pour s'asseoir) par les utilisateurs.


• Huiler et parfumer

Certaines huiles spéciales (indiquées par le fabricant de la cabine) garantissent une belle coloration et un traitement efficace du bois. Il est aussi possible d'utiliser des huiles essentielles pour parfumer l'ambiance, en frottant quelques gouttes sur le bois de la cabine, juste avant l'allumage du poêle.


Caroline Marcoux
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services