×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le Snob à la sauce Elegancia

Hôtellerie - mercredi 30 novembre 2016 10:31
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

La collection de boutique -hôtels design lancée par Philippe Vaurs et Christophe Sauvage s'agrandit avec cet hôtel parisien de 24 chambres.



Une chambre en clin d'oeil à l'école flamande.
Une chambre en clin d'oeil à l'école flamande.

 

Situé rue Saint-Denis à Paris, l'hôtel Snob est le pendant du Handsome, autre boutique-hôtel d'Elegancia, ouvert au printemps dernier rue Rambuteau. Les deux établissements ont été aménagés par les mêmes décoratrices d'intérieur, Daphné Desjeux et Dorothée Delahaye. Le Snob invite au calme et à la détente, avec une place centrale accordée au végétal comme d'abondantes plantes vertes dans le lobby et des papiers peints aux larges motifs végétaux. L'atmosphère de l'établissement de 24 chambres est intimiste, avec une petite réception en bois foncé et des petits salons en alcôve. Le Snob fait rentrer le client dans un monde qui contraste avec l'agitation du monde extérieur.

Jeux de lumière

Les jeux de lumière renforcent cette atmosphère. Au rez-de-chaussée, on trouve des appliques à l'ancienne qui diffusent une lumière orangée et veloutée, que l'on retrouve aussi dans les chambres. Les décoratrices ont peaufiné le décor, avec des têtes de lit aux couleurs pastels, contrastant avec des salles de bains de marbre noir.

Elegancia a ouvert quatre hôtels depuis le début de l'année et un cinquième doit encore ouvrir avant la fin de l'année. La petite collection, qui est propriétaire murs et fonds de trois d'entre eux et en contrat de management pour les deux autres, fonctionne bien. "Mais l'année a très difficile pour l'hôtellerie parisienne, confie Christophe Sauvage, directeur général associé d'Elegancia. Dans ces conditions, il est vraiment très difficile de convaincre les banquiers."

Catherine Avignon