×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

Tarif paritaire : faut-il toujours le respecter ?

Gestion et marketing - mercredi 6 septembre 2017 10:01
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


"Faut-il toujours respecter le tarif paritaire en matière de web marketing, ou chaque hôtel peut-il proposer un tarif plus bas sur les autres sites de réservation ?"


La loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques (dite loi Macron), promulguée le 6 août 2015, met fin à toutes les parités tarifaires entre l'hôtelier et les plateformes de distribution (article 133).Les principales OTA (Booking.com, Expedia, etc.) ont accusé réception de cette loi et ont confirmé par e-mail un avenant au contrat spécifiant la disparition de la clause de parité. La loi Macron imposait davantage : la mise en place d'un contrat de mandat. Elle stipule : "L'hôtelier conserve la liberté de consentir au client tout rabais ou avantage tarifaire, de quelque nature que ce soit, toute clause contraire étant réputée non écrite."Aujourd'hui, les établissements situés en France (et dans certains pays européens) ne sont donc plus soumis à la parité tarifaire. L'hôtelier peut fixer ses prix comme il l'entend et vendre la même chambre, aux mêmes conditions, moins cher en direct que sur d'autres canaux. Booking imposait aux hôteliers adhérents au contrat 'hôtels préférés' de maintenir une parité, mais cette clause a été abandonnée début 2017. Votre question sous-entend que le tarif est plus bas sur les autres sites. Ces derniers prélevant une commission, il semblerait plus logique que le prix de vente y soit plus élevé. 

Thomas Yung
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services